Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Vidéo] Un robot devient capable d’avoir une représentation de lui-même

Marion Garreau ,

Publié le

Vidéo Des chercheurs de l’Université de Columbia, à New York, ont développé un programme qui permet à un robot n’ayant aucune connaissance préalable de lui-même de se modéliser. Un moyen de le rendre plus autonome.

[Vidéo] Un robot devient capable d’avoir une représentation de lui-même
Les chercheurs de l’Université de Columbia ont fait faire des milliers de mouvements à ce bras robotisé pour qu'il créé à partir de ces données une modélisation de son corps.
© Robert Kwiatkowski/Columbia Engineering

A défaut d'une conscience de soi qui reste du domaine de la science-fiction, les robots peuvent prétendre à se doter d'une représentation d'eux-mêmes. Habituellement, un robot ne connait sa forme que grâce aux modèles et simulateurs fournis par son constructeur. Mais des chercheurs de l’Université de Columbia, à New York, ont développé un programme permettant à un robot n’ayant aucune connaissance préalable de lui-même – que ce soit en matière de physique, de géométrie ou de dynamique – de se modéliser.

Détecter un dommage sur le corps

"Initialement, le robot ne sait pas si c'est une araignée, un serpent, un bras - il n'a aucune idée de sa forme", pointent les chercheurs dans leur publication. En l’occurrence, il s’agit d’un bras robotisé quatre axes qui va apprendre à se modéliser via un processus en deux étapes. D’abord, en bougeant de manière aléatoire, le robot accumule des données sur près d’un millier de trajectoires. Ensuite, grâce au deep learning, il travaille à modéliser une image de lui-même. Des modèles imprécis au début. Mais après 35 heures d’entraînement, la modélisation était cohérente avec la réalité à quatre centimètres près.

L’intérêt : lui permettre d’ajuster ses mouvements. En recalibrant sa position entre chaque étape de sa trajectoire, uniquement grâce à son modèle interne, le robot a pu saisir des objets placés au sol et les déposer dans un réceptacle avec 100% de succès. Les chercheurs ont aussi utilisé cette modélisation interne pour permettre au robot de détecter un dommage sur son corps et le réparer. Plus qu'un psychisme, cette technologie ambitionne de donner au robot des compétences clé pour son autonomie.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle