Technos et Innovations

Vidéo : Rocket Lab dévoile son moteur-fusée imprimé en 3D

Julien Bergounhoux , , , ,

Publié le

Vidéo Rocket Lab, une start-up basée à Los Angeles et financée par entre autres par Lockheed Martin, a présenté mardi 14 avril le moteur-fusée de son futur lanceur low cost Electron. Baptisé Rutherford, c'est le premier moteur-fusée dont tous les principaux composants (y compris la chambre de combustion, les pompes, valves et injecteurs) sont imprimés en 3D. Le procédé utilisé est l'electron beam melting (EBM), basé sur la mise en fusion de poudres métaliques (ici le titane). Grâce à cette fabrication additive, le Rutherford est plus léger et peut-être créé en seulement trois jours, contre un mois pour les méthodes traditionnelles. Il utilise par ailleurs des batteries lithium-polymère pour alimenter ses pompes à carburant, une autre première d'après Rocket Lab.

Le lanceur Electron comporte deux étages, qui utiliseront tous deux le moteur Rutherford. Il fait 1 mètre de diamètre et 20 m de haut. Son utilisation commerciale doit débuter en 2016 depuis le site de lancement de Rocket Lab en Nouvelle-Zélande. Il sera capable d'emporter une charge utile de 100 kg à une orbite héliosynchrone (à laquelle le satellite conserve toujours le même angle par rapport au soleil), à 500 km d'altitude. Sa conception et fabrication innovantes lui permettent d'afficher un coût par lancement de seulement 4,9 millions de dollars, soit deux fois moins que le prix visé par le futur lanceur de Virgin Galactic, LauncherOne.

Julien Bergounhoux

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte