Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Vidéo] Le robot cueilleur de tomates de Panasonic sur le marché en 2019

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Depuis 4 ans, Panasonic développe un robot pour l’automatisation de la cueillette de tomates. Sa commercialisation est prévue dans un an dans le monde entier. Découvrez comment il fonctionne.

[Vidéo] Le robot cueilleur de tomates de Panasonic sur le marché en 2019
Le robot de Panasonic entrainé pour cueillir les tomates mûres
© Panasonic

Un robot capable de cueillir des tomates, c’est ce que développe Panasonic dans son Robotics Lab à Osaka, au Japon. Le projet a démarré il y a 4 ans. Il vise à pallier la pénurie de main d’œuvre au Japon en automatisant la cueillette. Depuis, il a pris une ampleur internationale avec l’ambition de commercialiser l'engin dans le monde entier, dont les Pays-Bas, un pays européen grand producteur de tomates en serres.

Objectif: 300 000 tomates cueillies par heure

Le robot comporte des bras articulés, des yeux et un cerveau. Les yeux sont formés par une caméra, qui détecte la couleur et donc le degré de maturité des tomates, et d’une caméra 3D à temps de vol qui guide les bras dans la cueillette des fruits. Le cerveau s’appuie sur un système de traitement d’image à intelligence artificielle entraîné localement avec 10 000 images. Selon la configuration de la plantation, le robot peut se déplacer sur rail, sur pieds ou sur roues.

Le géant japonais de l’électronique en est aujourd’hui à la troisième génération. La première génération mettait 30 secondes pour cueillir une tomate. La dernière met 10 secondes. Encore trop lent pour Ryou Toshima, les responsable du projet. " Il faudrait passer à une seconde pour le rendre compétitif avec les cueilleurs humains, affirme-t-il. Il nous faudrait aussi améliorer le taux de succès. Aujourd’hui, nous en sommes entre 60 et 70%. Nous visons les 100%. "

Extension à la cueillette d'autres légumes

Le taux de succès désigne la part des tomates appréhendées par le bras et récupérées dans le panier de collecte, les autres étant soit non coupées soit tombées au sol. "Notre travail d’amélioration porte à la fois sur le logiciel, la chaîne de calcul et les mouvements des bras, précise Ryou Toshima. Notre objectif est de parvenir à un robot commercialisable dans un an."

Panasonic envisage de décliner ce robot pour la cueillette d’autres légumes comme les concombres, les poivrons ou les aubergines. Le groupe prévoit de transférer la technologie de préhension à des robots pour des applications dans les entrepôts ou les magasins.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

07/11/2018 - 17h25 -

"Aujourd’hui, nous en sommes entre 60 et 70%. Nous visons les 100%. " " 60-70% est pas mal pour une prédiction, et peut être améliorer, c'est sûr. Mais 30-40% de perte ou d'oublie est enorme j'imagine. C'est bien de viser 100%, mais la réalité est que ce sera difficile (et impossible évidemment d'atteindre les 100% vu qu'il y a de la prédiction dans le système) . Ce que l'article aurait pu mentionner est: à quel niveau de réussite, le robot serait utile? 80%, 90%? Car si le niveau pour être compétitif avec un humain est très haut, l'humain a de très beau jour devant lui, ce que j'imagine est le cas.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle