Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Vidéo] La start-up Arrivo Loop propose un système de transport à 300 km/h sans tube

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le

Vidéo Un hyperloop sans tube dépressurisé mais avec une piste électromagnétique qui permet de se déplacer à plus de 300 km/h, tel est la promesse développée par un nouvel acteur sur ce marché.

[Vidéo] La start-up Arrivo Loop propose un système de transport à 300 km/h sans tube © Arrivo

La ville américaine de Denver aura son hyperloop. Du moins, pas exactement un hyperloop mais un système qui en est inspiré. "Une distinction significative", pour le PDG et fondateur d'Arrivo Loop, Brogan BamBrogan, qui a annoncé mardi 14 novembre la signature d'un contrat avec l'Etat du Colorado pour développer un tel réseau dans la métropole de Denver, du même type que les systèmes de trains à lévitation magnétique Maglev qui fonctionnent actuellement au Japon et en Chine, révèle le journal Wired.

Dans la nuée d'individus et sociétés qui se sont intéressés de près à la réalisation d'un système de transport à très grande vitesse dans un tube dépressurisé, sur les pas d'Elon Musk en 2013, la start-up Arrivo vient s'aligner avec un concept quelque peu différent. Son PDG, également l'un des anciens fondateurs du projet Hyperloop One, a fait le choix d'abandonner l'idée du vide, trop compliqué et coûteux à ses yeux.  Ainsi la start-up fait le pari d'un système sans tube mais qui utilise toujours une piste électromagnétique pour atteindre des vitesses de plus de 300 km/h, construite en parallèle des grands axes. Une sorte d'autoroute électromagnétique ultra-rapide, protégée par des parois de sécurité. La vitesse n'est donc pas supersonique, mais Arrivo Loop s'intéresse aux trajets de courte distance. L'entreprise voudrait transformer un trajet de 35 à 70 minutes depuis ou vers le centre-ville de Denver en 10 minutes.

Un système opérationnel en 2021 ou 2022

La start-up américaine prévoit de commencer avec une piste d'essai longeant l'autoroute E-470, qui relie le Nord et le Sud de Denver à l'Est de la ville, et dessert notamment l'aéroport principal. La société devrait construire un centre d'ingénierie et de technologie, à proximité d'Aurora (Colorado), et embaucher 200 personnes d'ici à 2020. Arrivo espère pouvoir commercialiser son "hyperloop" et le rendre opérationnel d'ici quatre à cinq ans.

Dans le vaste marché des hyperloop, Brogan BamBrogan veut se concentrer sur les zones interconnectées. Certains transporteront eux des personnes, d'autres des marchandises.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus