Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[Vidéo] L’Overboat, le bateau qui vole à la surface de l’eau

Alice Vitard , ,

Publié le

Imaginé par la start-up Neocean, l’Overboat est un cataraman à propulsion électrique. L’idée au cœur de ce projet est de concevoir un engin moins polluant qu’un bateau motorisé à essence sans sacrifier les sensations de glisse. Il devrait être bientôt commercialisé fin 2019, début 2020.  

[Vidéo] L’Overboat, le bateau qui vole à la surface de l’eau
Avec une autonomie de deux heures, l'Overboat consomme peu d'énergie, et n'émet aucun bruit.

"C’est le bateau du futur." Voilà comment Vincent Dufour définit son projet appelé "l'Overboat". Difficile de véritablement caractériser cet engin : c’est un sorte de "catamaran", monoplace, qui donne l’impression de voler sur l’eau, sans polluer. Rien que ça !

Les foils comme moyen de propulsion

"J’ai choisi Montpellier comme lieu de conception car il y a une véritable culture du foil", déclare Vincent Dufour. Le foil, c’est une aile profilée qui se déplace dans l'eau et transmet une force de portance à son support.

Le catamaran serait, lui, équipé de foils dits de "seconde génération " qui soulèvent complétement le bateau hors de l’eau. Sa particularité : l’aile est installée en "t" inversé, qui serait l’architecture la plus efficace (photo ci-dessous). Cette technologie permettrait de réduire de 60 % le besoin en énergie car seuls les foils et les jambes sont dans l’eau une fois que l’Overboat a décollé. Le catamaran ne consommerait alors que 20 % de l’énergie consommée par le même bateau à moteur hors bord. 

L’Overboat a une autonomie de deux heures et peut naviguer à une vitesse moyenne de 12 nœuds, soit une capacité de 22 kilomètres par heure. Le moteur a été entièrement conçu par Daniel Matt, professeur d’électromécanique à l’IES et IUT de Nîmes. "Il est très compact avec un très grand rendement. C’est vraiment du sur-mesure", précise Vincent Dufour.

Des considérations environnementales au cœur du projet

"Je voulais un engin qui ne rejetait rien dans la mer et ne faisait pas de bruit", raconte l’océanographe de formation, très attaché aux considérations environnementales. Il justifie cette volonté par la pollution sonore qui a un véritable impact sur l’écosystème marin. La preuve en est qu’en 2003 déjà, les scientifiques tiraient déjà la sonnette d’alarme sur l’échouement massif de calamars, suite à une campagne d’exploration géologique des sous-sols, en Espagne.

Amoureux de la mer depuis toujours, il ne se voyait pas abîmé les océans avec son engin. Il s’est donc entouré d’une équipe de quatre ingénieurs en hydrodynamique, mécanique, électronique et robotique capable ensemble de créer un tel bateau.

Des technologies applicables à de nombreux secteurs

La conception de l’Overboat a permis à la start-up de travailler sur plusieurs technologies à la fois, du moteur à la robotisation du catamaran.

"Une fois la commercialisation faite, de nombreux secteurs sont intéressés, de l’amateur de jet ski aux professionnels de la défense ou de la surveillance", nous apprend le directeur de la start-up. En effet, la caractéristique de ce bateau est sa discrétion car il n’émet aucun bruit. Il pourrait donc convenir à des missions de surveillance en mer, par exemple.

Mais Vincent Dufour a déjà plein d’autres applications possibles des technologiques qu’il a développé. "Nous travaillons sur un drone volant à la surface, reprenant les technologies de l’Overboat", confie-t-il.

Il faudra attendre fin 2019 pour pouvoir acheter ce drôle de bateau, au prix de 33 600 euros.

Crédit photos et vidéos : Neocean
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/08/2019 - 13h48 -

Intéressant sujet d'étude pour étudiant en fin de cycle, ...et c'est tout ...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle