Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Vidéo] Hyperloop One dévoile sa piste d’essai (et défie ses concurrents)

Cédric Soares ,

Publié le

Vidéo Hyperloop One vient de mettre en service sa piste d’essai dans l’état du Nevada aux Etats-Unis. Cette infrastructure lui permet de faire un pas en avant dans la course à l’utilisation de la technologie open source inventée par Elon Musk.

[Vidéo] Hyperloop One dévoile sa piste d’essai (et défie ses concurrents)
Hyper Loop One vient d'annoncer, jeudi 6 avril, la mise en service de sa piste d'essais nomée Devloop
© Hyperloop One

La course vers l’exploitation commerciale de l’Hyperloop vient de franchir un nouveau palier. Plusieurs start-ups, dont Hyperloop One, société américaine, sont en lice pour décrocher le leadership de la technologie de capsules de transport ultra-rapides. Cette dernière a annoncé, jeudi 6 avril, la mise en service de sa piste d’essai.    

Le tunnel, baptisé Devloop, mesure 500 mètres. L’infrastructure est composée de tubes de 3,3 mètres de diamètre. L’entreprise en a réalisé la construction près de Las Vegas, dans le désert de l’état du Nevada aux Etats Unis. Ses équipes vont utiliser les installations pour tester les technologies de lévitation, de propulsion, de mise sous vide et de contrôles mises en œuvre par la technologie.

Le chantier a pu voir le jour grâce à l’ouverture de la première usine de Hyperloop One en juillet 2016.

Hyperloop One et Hyperloop Transport Technologies au coude-à-coude

La compétition entre les start-ups exploitant la technologie Hyperloop bat son plein. “Hyperloop One est la seule société au monde qui construit un réseau commercial Hyperloop opérationnel” affirme Rob Lloyd, PDG de Hyperloop One. Son principal concurrent, également américain, se nomme Hyperloop Transportation Technologies (HTT).

En mai 2016, la société du dirigeant vindicatif a lancé un appel à projet international, l’Hyperloop One Global Challenge. 2 600 porteurs de projets ont déposé un dossier. A ce stade 35 sont qualifiés. Parmi ceux-ci 11 liaisons prévues aux Etats-Unis… et une en France, reliant la Corse à la Sardaigne. L’organisateur en retiendra trois pour collaborer avec les équipes sur leur développement et leur financement.

Les deux prétendants historiques à l’exploitation de la technologie Hyperloop se disputent également les faveurs hexagonales. La SNCF a participé, en mai 2016, à une levée de 80 millions dollars pour Hyperloop One. HTT a annoncé en janvier 2017 l’installation d’un centre de recherche et d’une piste d’essai près de Toulouse.

Une concurrence acharnée pour tirer profit d’une technologie open source.

D’autres concurrents se pressent dans les starting-blocks. Brogan BamBrogan, ancien directeur co-fondateur et directeur technique de Hyperloop One a fondé Arrivo en janvier 2017. Son départ, à la suite de divergences de visions stratégiques en novembre 2016, s’est soldé devant les tribunaux.

Le canadien Transpod a présenté son prototype au salon ferroviaire InnoTrans de Berlin en septembre 2016. Son premier véhicule commercial devrait sortir de son usine en 2018 pour une mise en circulation avant 2020.

Une telle émulation s’explique par la mise à disposition, libre de droits, de la technologie Hyperloop. Le procédé permet de propulser, par des champs magnétiques, des capsules de transports jusqu’à 1 200 km/h. Les navettes, transportant des passagers ou des marchandises, circulent via des tubes sous vide.

Son inventeur, Elon Musk, également pdg de Tesla et SpaceX en a déposé le concept en 2013 sous licence open source. Tout industriel peut donc s’en saisir pour développer et commercialiser son réseau de transports.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/04/2017 - 14h30 -

Une question technique fondamentale demeure : comment un tube d'un tel volume peut-il être mis sous vide et sa structure résister à la pression extérieure ?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle