[Vidéo] Dans les coulisses de la fabrication d’Orion, le vaisseau spatial habité pour aller sur la Lune

Comment est fabriqué Orion, le vaisseau spatial habité de la Nasa à destination de la Lune ? Cet été, nous vous proposons chaque semaine de découvrir une étape de la conception du module de service européen (ESM) réalisé par l’industriel européen Airbus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Dans les coulisses de la fabrication d’Orion, le vaisseau spatial habité pour aller sur la Lune
Airbus a signé en mai avec l’Agence spatiale européenne (ESA) un contrat portant sur la construction du troisième module de service européen (ESM) d'Orion.

Le 26 mai dernier, Airbus se félicitait d’avoir signé avec l’Agence spatiale européenne (ESA) un contrat évalué à 250 millions d'euros portant sur la construction du troisième module de service européen (ESM) d'Orion, le vaisseau spatial habité américain.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’ESM est chargé de fournir la propulsion, l'énergie, l'air et l'eau aux astronautes, ainsi que le contrôle thermique du nouveau vaisseau spatial de la NASA. L’objectif de l’agence américaine ? Permettre "aux astronautes de fouler à nouveau le sol de la Lune en 2024, plus de 50 ans après l’alunissage d’Apollo 17."

Une importante campagne d'essais menée à bien

D’ici là, le premier vol d'essai d'Orion sans équipage avec un module de service européen (Artemis I) aura lieu en 2021. Le premier module de service a été livré à la NASA en novembre 2018. En mars 2020, Airbus se félicitait que son ESM ait passé avec succès une importante campagne d'essais de plusieurs mois dans la chambre à vide thermique de la NASA. "Nous avons démontré à nos clients, l'ESA [l'Agence spatiale européenne] et la NASA que le module de service européen conçu et réalisé par nos ingénieurs à Brême (Allemagne), avec le concours de partenaires issus de 10 pays européens, répond à leurs exigences en matière de résistance aux difficiles conditions spatiales", expliquait l'industriel dans un communiqué.

A LIRE AUSSI

Artemis I doit faire le tour de la Lune, puis revenir sur Terre. C'est dans le cadre de la mission suivante, Artemis II, que les premiers astronautes feront ensuite le tour de la Lune et reviendront sur Terre. Le deuxième module de service est en cours d'intégration et de tests par Airbus à Brême, la livraison étant prévue pour le premier semestre 2021.

Mais comment est fabriqué un ESM ? Réponse en vidéo cet été, à travers un nouvel épisode chaque semaine.



Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS