[Vidéo] Cette nouvelle génération de train à lévitation magnétique japonais se recharge par induction

Un nouveau prototype de "SCMAGLEV", une nouvelle génération de train à lévitation magnétique, a été présenté le 25 mars au Japon. Il est capable de se recharger par induction.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Cette nouvelle génération de train à lévitation magnétique japonais se recharge par induction
Une nouvelle version du Shinkansen L0 dispose d'une alimentation électrique par induction.

Le Shinkansen du futur se dévoile. Le 25 mars, l'opérateur JR Central a dévoilé un prototype de train à sustentation magnétique de nouvelle génération, sur le site du fabricant Hitachi à Kudamatsu, au sud-ouest d'Hiroshima. Ce "SCMaglev", pour "superconducting maglev" (maglev est un acronyme en anglais désignant les trains à sustentation magnétique), a la particularité d'être alimenté en électricité par induction, un peu comme un smartphone capable de se recharger simplement en le posant sur une surface spéciale.

Cela rappelle les tramways opérés sans caténaires, grâce à une alimentation électrique par le sol, comme ceux développés par Alstom pour la métropole de Bordeaux. Mais là, on parle d'un train à grande vitesse capable d'atteindre la vitesse de 500 km/h !

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le prototype original (la série Shinkasen L0, reconnaissable à son nez ultra-effilé) a vu ses turbines à gaz qui fournissaient l'électricité nécessaire à bord (éclairage, climatisation) remplacées par des bobines électriques installées sur le train et le long des voies.

Premiers voyages en 2027 ?

La Central Japan Railway Company (le nom officiel de JR Central) envisage de lancer un premier service de trains à sustentation magnétique entre Tokyo et Nagoya en 2027. Les 236 km du trajet seraient parcourus en 40 minutes seulement. Le Japon a bon espoir d'exporter la technologie aux Etats-Unis, alors que le pays veut se lancer dans la très grande vitesse.

Une animation 3D pour voir le système de sustentation magnétique en action :

Sylvain Arnulf Rédacteur en chef adjoint web
Sylvain Arnulf

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS