Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Ce concept révolutionnaire d’avion en V est soutenu par la compagnie aérienne KLM

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Vidéo La compagnie néerlandaise KLM va financer des recherches sur un concept d’avion baptisé "Flying V", une aile volante à l'aérodynamique soignée, donc plus économe en carburant.  

[Vidéo] Ce concept révolutionnaire d’avion en V est soutenu par la compagnie aérienne KLM
Flying V, un projet néerlandais d'aile volante capable de transporter 300 passagers.
© KLM

Faire voyager davantage de passagers avec des avions moins polluants et plus économes en carburant : c’est l’équation – complexe - que vont devoir résoudre les compagnies aériennes dans les prochaines années. Différentes pistes sont à l’étude pour alléger la facture carbone des appareils : des motorisations hybrides ou électriques, des matériaux moins lourds, par exemple.

20% de carburant en moins ?

La faculté d'ingénierie aérospatiale de l'université technologique de Delft, le plus important établissement public des Pays-Bas, planche sur un modèle révolutionnaire d’avion long courrier particulièrement efficient au niveau énergétique, baptisé "Flying V". Son design tranche radicalement avec les avions de lignes actuels : le fuselage et les ailes sont partie intégrante d’une seule et même structure en V, et les réacteurs sont disposés sur la partie haute, et non sous les ailes. Le Flying V est plus court et moins large qu’un Airbus A350 mais peut transporter autant de passagers, grâce à une répartition différente des espaces entre cabine passagers, soute et ailes. Sa consommation de carburant serait 20% inférieure à celle de l’appareil d’Airbus. Son envergure est de 65 mètres, sa longueur de 55 mètres et sa hauteur de 17 mètres. 

C’est un étudiant de la branche berlinoise de l'université, Justus Benad, qui a eu l’idée originale. Il en a fait sa thèse lors de son passage en stage chez Airbus à Hambourg.

Démonstration à l'automne

Le concept n’est pas sans rappeler la forme des avions militaires et drones furtifs en "aile delta", comme le nEUROn de Dassault Aviation ou le bombardier B-2 Spirit de Northtrop. Jusqu’ici ce type d’approche était difficilement transposable dans l’aviation civile, ce type d’appareil pouvant avoir des problèmes de stabilité et de manoeuvrabilité, notamment à basse vitesse, lors des phases de décollage et d'atterrissage. Ce type d'appareil serait également plus difficile à pressuriser. Des points sur lesquels travaille la faculté d’ingénierie de Deft.

Elle va bénéficier du soutien de sa compagnie aérienne nationale, KLM (alliée d’Air France). Cette dernière va ainsi financer ses travaux, pour un montant non communiqué. Une maquette fonctionnelle (probablement à échelle réduite) doit être présentée en octobre 2019 lors des journées innovation de KLM organisées à l’aéroport d'Amsterdam-Schiphol. La compagnie néerlandaise fêtera son centième anniversaire à cette occasion.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle