[VIDEO] BTP, transports... Cash Investigation revient sur l'addiction aux travailleurs détachés

Cash Investigation revient ce mardi soir dans un nouveau numéro "Salarié à prix cassé, le grand scandale". L'enquête s'interressera notamment au recours à des travailleurs détachés sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque piloté par EDF, celui de l'EPR de Flamanville ou encore dans les transports routiers. Heureusement, les patrons s'entraînent désormais pour savoir comment réagir face aux assauts répétés d'Elise Lucet ! Extraits.

Partager
[VIDEO] BTP, transports... Cash Investigation revient sur l'addiction aux travailleurs détachés

L'émission de France 2 Cash Investigation revient ce mardi 22 mars sur la directive européenne sur le travail détaché. L'explosion du recours à ces travailleurs low-cost - en France, leur nombre a été multiplié par dix en 10 ans - a créé une situation de dumping social dans de nombreux secteurs et les autorités européennes se sont engagées à prendre des mesures pour éviter les abus.

Cash Investigation "Salarié à prix cassé, le grand scandale", à revoir en replay ici

Pour illustrer cette situation, l'enquête démarre sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, piloté par EDF. Les ouvriers roumains y travaillent jusqu'à 45 heures par semaine, pour moins que le Smic... Derrière ces travailleurs, des entreprises spécialisées dans ce "détachement frauduleux", comme Atlanco, une entreprise irlandaise d’intérim qui fournit des travailleurs low-cost à toute l’Europe, notamment dans l’agroalimentaire ou le BTP. Parmi ses clients, le français Bouygues, qui a été condamné en première instance pour "travail dissimulé" sur un autre chantier prestigieux : l'EPR de Flamanville.

IFrame

Le transport routier est également connu pour raffoler des travailleurs détachés. L'émission prend l'exemple d'un chauffeur roumain chez le français Geodis et qui touche un salaire mensuel brut de 237 euros, hors prime journalière... le tout avec des conditions de travail déplorables avec le camion faisant office de dortoir ou les week-end passés sur le parking de l'entreprise pendant les neuf semaines de mission sans retour possible dans le pays d'origine. Le directeur de SNCF Logistics Alain Picard a tout de même accepté de répondre aux questions d'Elise Lucet, mais ne semble pas faire preuve de beaucoup de bonne volonté...

Leçons de com' pour patrons nerveux

Dernier extrait à avoir retenu notre intention, ce coup de fil passé par le patron de Bouygyes Construction, Philippe Bonnave, qui souhaite récupérer les images tournées lorsque la journaliste Elise Lucet avait tenté de l'interviewer. A la question de savoir pourquoi cette demande, l'intéressé répond : "A titre documentaire, pour analyser mon comportement et voir si je peux m'améliorer dans ce genre de situation". Les patrons se mettraient-ils au media training ? L'agence de communication Publicis propose en effet une formation pour savoir comment "réagir face à Cash Investigation".

La tentative d'interview "sauvage" est en effet un classique de Cash Investigation. Un procédé qui vise à contourner une communication verrouillée et qui ne manque pas d'agacer, et donc de pousser à la faute, les dirigeants peu à l'aise dans ce genre d'exercice. C'était le cas par exemple pour le patron de Huawei France, qui avait aussi bien réagi au cours de l'émission... que dans ses commentaires recueillis par L'Usine Nouvelle à la suite de la diffusion. Un bon exemple de ce qu'il ne faut (surtout) pas faire.

0 Commentaire

[VIDEO] BTP, transports... Cash Investigation revient sur l'addiction aux travailleurs détachés

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS