Valbiotis lève 2,2 millions d’euros pour valider son complément alimentaire

Valbiotis a développé un complément alimentaire permettant de prévenir le diabète de type 2. Elle vient de renforcer ses fonds propres pour poursuivre les essais cliniques de son produit et compte obtenir le label "allégation santé".

Partager
Valbiotis lève 2,2 millions d’euros pour valider son complément alimentaire

Ce n’est pas un complément alimentaire comme les autres. Valbiotis est en train de développer un produit permettant de prévenir le diabète de type 2. La jeune biotech créée en 2014 vient de lever 2,2 millions d’euros auprès de fonds régionaux pour lui permettre de poursuivre ses essais cliniques et valider sa technologie. Il s’agit de la deuxième levée de fonds pour Valbiotis qui a obtenu, en tout, 4 millions d’euros de financement depuis sa création, à la fois en capital et en financements publics.

"Nous avons fait deux ans de recherches pré-cliniques très intenses en collaboration avec l’université de La Rochelle, l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et le CNRS, explique Sébastien Peltier, le président et cofondateur de Valbiotis. Nous avons entamé nos premiers essais cliniques pour obtenir la preuve de sécurité, puis nous lancerons l’étude d’efficacité."

Prévenir certains diabètes

Selon la biotech, le Valedia pourrait permettre aux patients en phase de pré-diabète de ne pas déclencher le diabète de type 2. Et pour renforcer la valeur ajoutée de son produit, elle a décidé d’obtenir le label européen "allégation santé", en passant les différentes phases de tests cliniques. "Ce type d’allégation n’a jamais été obtenu pour le diabète de type 2 !", s’enthousiasme Sébastien Peltier.

La première phase de test devrait être achevée courant septembre prochain. Valbiotis pourra alors commencer à recruter des patients pour lancer la phase de test d’efficacité. Celle-ci devrait s’achever courant 2018. En parallèle, la biotech compte lancer les essais pour un deuxième complément alimentaire prévenant le surpoids et l’obésité.

Contacts avec les industriels

"Nous essayons d’utiliser les standards de développement pharmaceutiques pour les compléments alimentaires", explique Sébastien Peltier. Un modèle d’affaires innovant qu’il a fallu expliquer aux investisseurs. La jeune biotech se positionne en effet en sous-traitant des industriels de la pharmacie et de l’agro-alimentaire pour les compléments alimentaires en leur fournissant une solution clé en main. Elle est en contact avec les industriels pour pouvoir entamer la production et la commercialisation d’ici à 2018.

Et les investisseurs suivent. Pour atteindre ses objectifs, une troisième levée de fonds devrait intervenir d’ici à la fin de l’année. De quoi permettre à la société de huit personnes de presque doubler ses effectifs, aussi bien pour la recherche que pour la vente et le marketing.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant
L’obtention du label européen "allégation nutritionnelle et de santé" devrait augmenter la valeur du complément alimentaire de Valbiotis.

Valbiotis en chiffres
Chiffre d’affaires : pas encore
Effectif : 8 personnes
Montant de la levée de fonds : 2,2 millions d’euros
Investisseurs : Sofimac Partners, Poitou-Charentes Innovation, Nestadio Capital
Secteur : biotechnologie

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS