Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Vœux d’Emmanuel Macron et changements du 1er janvier, ce qui vous attend en 2019

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le , mis à jour le 02/01/2019 À 12H46

Vidéo Lors de ses traditionnels vœux aux Français, Emmanuel Macron est revenu sur les réformes engagées et celles à venir. Qu’en retenir pour vous, entreprises et salariés, alors que 2019 apporte aussi son lot de nouvelles mesures mises en œuvre depuis le 1er janvier ?

Vœux d’Emmanuel Macron et changements du 1er janvier, ce qui vous attend en 2019
Lors de ses traditionnels vœux aux Français, Emmanuel Macron est revenu sur les réformes engagées et celles à venir.
© Élysée / Capture d'écran

Le 31 décembre, Emmanuel Macron a dit - allusion sans le citer au mouvement des "gilets jaunes" - avoir entendu la "colère qui a éclaté" et "l’impatience" des Français. Alors qu’un "débat national" doit s'ouvrir de mi-janvier à début mars afin de faire remonter les propositions des citoyens sur quatre thèmes (transition écologique, fiscalité, démocratie et citoyenneté, et réforme de l'Etat) pour "nous permettre de parler vrai", "je vous écrirai dans quelques jours pour vous en préciser les attentes", promet-il. L'Elysée précise que sa lettre sera diffusée dans la presse et les réseaux sociaux vers la mi-janvier, à l'issue de la première phase de ce débat.

Les temps forts à venir

Mais cette impatience "ne saurait justifier aucun renoncement", estime le Président de la République, annonçant vouloir "aller plus loin" pour "bâtir les nouvelles sécurités du XXIe siècle" via trois réformes majeures : l'assurance-chômage "afin d'inciter davantage à reprendre le travail" avec de nouvelles "règles d'indemnisation du chômage" ; la fonction publique pour rendre le système "plus efficace" ; et les retraites, en les rendant "plus justes". L’agenda de ces réformes sera établi lors d’un séminaire gouvernemental le 9 janvier, à l'Elysée.

Autre temps fort à venir, les élections européennes en mai. "Retrouver la maîtrise de notre vie, c'est choisir notre alimentation, c'est assurer la justice fiscale, c'est nous protéger contre nos ennemis, c'est investir pour innover, c'est apporter une réponse commune aux migrations", plaide Emmanuel Macron. "Je crois très profondément dans cette Europe qui peut mieux protéger les peuples et nous redonner espoir".

Les réformes adoptées

2018 a été l’occasion de boucler la réforme sur le travail et celle sur les "chemins de fer", a rappelé le chef de l’Etat, même si elles ne "peuvent pas donner de résultats immédiats". Sont aussi passés la réforme de l’apprentissage, de la formation, et le bouleversement du prélèvement de l’impôt sur le revenu avec la mise en œuvre depuis le 1er janvier 2019 du prélèvement à la source. Ce sont désormais les entreprises qui le collecteront, tous les mois, pour le compte de l’administration fiscale. L’Usine Nouvelle répond d’ailleurs à cinq questions que se posent encore les salariés et leurs employeurs sur ce sujet crucial.

Grande réforme adoptée aussi l’an dernier, la loi Alimentation met fin depuis le 1er janvier, dans les supermarchés, aux promotions sur les produits alimentaires excédant 34% du prix de vente au consommateur. Finis les slogans "un acheté, un gratuit". L'exécutif espère ainsi mettre fin à la guerre des prix et mieux valoriser les marges des agriculteurs et des industriels de l’agroalimentaire qui innovent. Autre changement côté agriculture: l'achat, l'usage et le stockage de pesticides de synthèse sont désormais interdits aux particuliers et jardiniers amateurs.

Les changements au 1er janvier

D’autres mesures sont mises en œuvre depuis le 1er janvier 2019.

Comme la chute de près de 2% des tarifs réglementés du gaz, alors que le gouvernement a mis la pression sur Engie pour que cette baisse se poursuive sur les mois suivants.

Côté salaires, le Smic va progresser, tandis que les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu jusqu’à 5 000 euros nets par an.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle