Usine du futur : trois initiatives innovantes mises en avant par le Cigref

Un rapport du Cigref, le Club informatique des grandes entreprises françaises, détaille les bonnes pratiques permettant de mener à bien des projets liées à l'usine du futur. Retrouvez trois exemples de projets réussis dans des entreprises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Usine du futur : trois initiatives innovantes mises en avant par le Cigref
Eric Payan, en charge de l'industrie 4.0 chez Bosch Rexroth, équipé des Google glass lors d'une démonstration à la presse.

L’usine du futur, en parler c’est bien, la réaliser, c’est mieux. Le Club informatique des grandes entreprises françaises (Cigref) vient de publier, le 2 janvier, un rapport de seize pages donnant des exemples d’innovations industrielles réussies. "L’entreprise doit adapter son organisation et miser sur la créativité et la réactivité, inventer de nouveaux dispositifs de collaboration et s’appuyer sur la valeur ajoutée des collaborateurs et la fiabilisation des processus", indique cette association dédiée au numérique. Plus précisément, le Cigref, qui regroupe 140 grandes entreprises et organismes français, préconise de "se donner le droit à l’erreur, mais de corriger rapidement" ou encore de "de se positionner autour de l’expérience utilisateur" en étudiant par exemple "la relation entre le consommateur et les usines robotisées". De même, l’association appelle également à "redéfinir le rôle des salariés et les impliquer dans le changement" et à s’ouvrir à de nouveaux fournisseurs, technologies ou partenaires.

De la réalité augmentée chez Bosch Rexroth

L’introduction des lunettes intelligentes Google Glass en novembre 2015 chez ce spécialiste des technologies d’entraînement et de commandes a permis un gain de temps dans le contrôle qualité de la fabrication de joysticks. Plus précisément, les lunettes intelligentes de la firme de Mountain View, couplées à une application informatique, réduisent "de 80% le temps administratif" et divisent "par deux la durée du contrôle", grâce à l’automatisation de la prise de photographies et de leur envoi en cas de défaut. Développé en trois mois en interne, le projet "Smart eyes" est la première application mature d’un groupe de travail ouvert lancé par l’entreprise au début de l’année 2015 sur le thème de l'usine du futur. Outre "Smart eyes", neuf autres idées ont émergé, chacune associée à "un sponsor et une équipe afin d'incuber le projet". Le bilan, quelques mois plus tard, à la fin de l'année 2015 ? Trois idées étaient en incubation, le même nombre en cours de développement et une idée au stade de la démonstration de faisabilité.

S’intéresser à ses données

Avec l’arrivée des trains connectés, la SCNF espère pouvoir capitaliser sur ce futur gisement d’informations ouvert à tous à travers son programme d’open data. "Un projet innovation & recherche lancé par la SNCF a permis d’équiper des trains de capteurs destinés à collecter des données en temps réel", écrit le Cigref, qui souligne que "le métier de la maintenance est ainsi complétement repensé autour d’un nouvel outil, la maintenance prédictive". En Île-de-France, ce projet est mené avec le cabinet de conseil et d’ingénierie en mégadonnées Quantmetry.

Numériser ses ventes

220 tablettes numériques, une application dédiée et une infrastructure big data : c’est ce que qui a permis à Engie de digitaliser ses ventes indirectes (celles réalisées via un partenaire). A la clé, "une forte augmentation des volumes, de la qualité des ventes, de la satisfaction client, une diminution des coûts liés aux contrôles du service client et une sécurisation de la rémunération des vendeurs", relate le Cigref, qui attribue cette réussite à des "prises de décisions rapides", "une implication des utilisateurs finaux dès la conception de la solution" et au test de plusieurs modèles "pour tirer le plus de valeur de la donnée".

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS