Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Une troisième phase du Programme d’Investissements d’Avenir en 2016, affirme Louis Schweitzer

, ,

Publié le

Entretien Louis Schweitzer, nommé Commissaire général à l’investissement (CGI) en avril 2014, a accordé une interview exclusive à nos confrères d'Industrie et Technologies. L’ancien patron de Renault est à la tête d’un budget de 47 milliards d’euros, avec pour mission de piloter les Investissements d’avenir pour favoriser l’innovation et améliorer la compétitivité de l’industrie française.

Les entreprises citées

 


Crédits Pascal Guittet

Cette interview exclusive a permis à Industrie & Technologies, à l’occasion de son dossier sur les 30 technologies françaises qui ont marqué l’année 2015, de faire avec lui un bilan sur les deux premières phases du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) lancé en 2010, qui représentent un montant total de 47 milliards d’euros. Ce PIA fait suite à la remise du rapport Juppé/Rocard en novembre 2009 sur l’emploi des sommes récoltées dans le cadre du Grand emprunt national pour soutenir l’innovation.

Le PIA a jusqu’à maintenant permis, entre autres grâce à l’engagement de plus de 36 milliards d’euros sur les 47 votés, de soutenir la recherche et les projets innovants, la création des Instituts de recherche technologique (IRT), des Instituts hospitalo-universitaire (IHU), des sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) et un soutien au projet de Paris-Saclay.

Industrie & Technologies : Quel montant d’engagements prévoyez-vous pour 2015 et 2016 ?

Louis Schweitzer : Les engagements en 2015 du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) ne devraient pas être très différents de ceux de 2014, où ils étaient de 4,85 milliards d’euros. C’est en 2016 et tout début 2017 que l’on va connaître une nette hausse, avec 7 à 8 milliards d’euros prévus, notamment en raison de l’effort qui va porter sur les Instituts d’excellence, universités et laboratoires, à travers l’augmentation des Dotations Non-Consommables. Du coup, la quasi-totalité des 47 milliards d’euros inscrits dans les PIA 1 et 2 sera engagée d’ici mi-2017.

Lire la suite sur le site d'Industrie et Technologies

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle