Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La politique insensée de Donald Trump

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 22/03/2018 À 10H36

Analyse On a beau chercher des externalités positives, la politique impulsée par le secrétaire d’État américain au Commerce Wilbur Ross et incarnée par le président de la première puissance économique mondiale, Donald Trump, est économiquement inepte.

La politique insensée de Donald Trump
© Tata Steel Europe

L’escalade des protectionnismes qui en résultera – à l’instar des taxes envisagées par l’Union européenne sur le tabac, l’alcool, les vêtements (en réalité fabriqués en Chine) et les produits agricoles américains – pèsera sur la balance commerciale de Washington. Au moins redonnera-t-elle un peu de compétitivité à nos industries.

Ce bras de fer est, entre autres, un levier démesuré dans la renégociation en cours de l’Aléna, l’accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique. Ces deux États seront donc exemptés de taxes sur leurs métaux le temps des discussions. Seule la Chine a le sourire, elle qui a renoncé depuis longtemps à exporter de l’acier brut vers les États-Unis pour se concentrer sur les produits transformés. Ses fabricants d’électroménager taillent déjà des croupières à leurs homologues américains, et cela va empirer avec l’inévitable hausse des coûts de ces derniers.

Car cette politique est avant tout une catastrophe pour l’économie nationale américaine. Un analyste de Goldman Sachs projette un milliard de dollars de surcoûts pour Ford et General Motors. Le brasseur Miller, qui consomme plus de feuilles d’aluminium que l’Amérique n’en produit, prédit à la fois des licenciements et un renchérissement de ses bières. Pour 33 300 emplois gagnés dans la métallurgie, ces mesures pourraient en détruire 179 300 ailleurs, selon une étude de Trade Partnership. Donald Trump ne tire pas les leçons de l’histoire. Avec de telles mesures en 2003, George W.  Bush avait sauvé 10 000 emplois dans l’acier au prix de 200 000 postes détruits dans le reste de l’économie. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle