Technos et Innovations

Une peau d'écailles pour serpenter

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Une peau d'écailles pour serpenter
L’art japonais de découpage de papier kirigami a inspiré des chercheurs de l’université de Harvard (États-Unis) pour créer une peau en écailles qui agrippe le sol telle celle d’un serpent. Pour en faire un robot mouvant, les chercheurs ont tapissé cette peau sur un tube en élastomère équipé d’une pompe à air qui le gonfle et le dégonfle successivement. Résultat, comme un serpent, les écailles accrochent le sol lors de la dilatation puis se replient pour propulser l’engin vers l’avant lors de la rétractation. De quoi imaginer un robot utilisable pour des missions d’exploration et de sauvetage sur des terrains difficiles d’accès ou pour des opérations médicales complexes.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte