Economie

Une intersyndicale contre la loi El Khomri

, , ,

Publié le

Les principaux syndicats ont décidé de se réunir en intersyndicale ce mardi 23 février. Ils entendent protester contre la loi de réforme du droit du travail portée par la ministre Myriam El Khomri, un texte jugé trop favorable au patronat. 

Sommaire du dossier

Alors que le projet de loi El Khomri sera présenté en Conseil des ministres le 9 mars prochain, les syndicats font monter la pression. Les principales organisations se réunissent ce mardi 23 février en intersyndicale afin de discuter ce texte jugé trop favorable au patronat et des suites à donner au mouvement de contestation.

La CFDT, la CFE-CGC, FO, FSU Solidaires, l'Unsa, l'Unef et les syndicats lycéens Unef et UNL ont répondu favorablement à l'appel de la CGT et les représentants se rassembleront donc ce mardi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) à 18 heures, au siège de la CGT.

Seule la CFTC a décliné l'invitation : dans son communiqué, le syndicat indique "qu'il consacrera son action, dans les jours et semaines qui viennent, à agir auprès des pouvoirs publics et parlementaires afin de corriger les mesures liées à la facilitation de l'embauche qu'elle juge contre-productives" et  "n'exclut pas de s'associer à d'autres organisations syndicales afin d'appuyer ses revendications".

Face à cette fronde qui monte face à la loi El Khomri, Manuel Valls, accompagné d'Emmanuel Macron et de la ministre du Travail, était hier en visite dans le Sud-Alsace et a répondu aux critiques en défendant l’ensemble de la politique menée par le gouvernement pour rétablir la compétitivité des entreprises, renouer avec la croissance et la création d’emplois. Un argumentaire prolongé par le Premier ministre dans une tribune publiée sur son compte Facebook.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

26/02/2016 - 09h27 -

on paie l'embargo contre les russes !! la mauvaise gouvernence qui plombe la croissance !!et gattaz qui a recu des milliards et n'aidera jamais la gauche sauf pour la faire tomber !!!!
Répondre au commentaire
Nom profil

23/02/2016 - 22h51 -

La gauche fait cette loi acculée car la France en dépend. C'est ce que je dis depuis des années, suffit de regarder en arrière, la France retrograde et est au bord de la "faillite totale" car tous les entrepreneurs foutent le camp, comme les jeunes qui sont notre survie.... faut arrêtrer de déconner merde!!!!!
Et encore on ne va pas assez loin vous m'entendez les syndicats et politivciens de gauche .... que risque t'on de tout dévérouiller .... rien mais rien sinon votre amour propre et la France dans tout ça .... et vos enfants surtout ils vivront de quoi?????

Réfléchissez un peu et dites oui on y va tous ensemble.... oui tous ensemble toi, moi, patron, syndicat et .... les politiques on s'en fout ils suivront mais on aura fait le bon choix car on aura enterré la hache de guerre et la France repartira et nos enfants en profiterons...; alors que la on va droit dans le mur si on ne réagit pas.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte