"Un seul attentat a des effets minimes sur l’économie" selon l'économiste Daniel Mirza

Daniel Mirza, professeur d’économie à l’université de Tours et chercheur associé au CEPII est spécialiste de l’économie du terrorisme. Il analyse les conséquences des attentats de Paris sur la reprise économique.

Partager

L'Usine Nouvelle : les attentats qui ont eu lieu à Paris peuvent-ils avoir un impact sur l’économie française ?

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Daniel Mirza : Il est possible que la croissance soit affectée à court terme. Sur le quatrième trimestre qui est déjà bien entamé, l’effet pourrait être de l’ordre de 0,1 point. Un seul attentat a des effets minimes sur l’économie. Le tourisme devrait être affecté, tout comme la consommation des ménages. Mais les effets psychologiques se dissipent rapidement et la vie reprend son cours. Si les attentats ne se reproduisent pas, les économistes observent en général un rattrapage dans les 3 à 6 mois de l’activité dans les pays qui ont été affectés.
La demande revient à très court terme à son niveau d’avant attentat. Après le 11 septembre, les Etats-Unis se sont remis très rapidement. Le secteur touristique avait été impacté les trois premiers mois, mais l’investissement des entreprises a repris quelques mois après. En Inde après les attentats de Bombay, l’effet sur l’économie avait aussi été résorbé dans l’année qui a suivi. Si l’acte terroriste est isolé, les pays s’en sortent.

Quel pourrait être le coût si d’autres attentats devaient avoir lieu ?

Lorsque les actes terroristes se répètent sur le territoire, l’effet psychologique a tendance à perdurer plus longtemps. Même si là aussi, les gens finissent par s’habituer. Ce n’est pas de la demande mais de l’offre que vient en fait l’impact économique le plus important. Si d’autres actes ont lieu, le terrorisme s’apparente à une taxe pour la société par les mesures prises par la puissance publique mais aussi le secteur privé pour se protéger.
Mais contrairement aux taxes qui alimentent une redistribution, là, c’est une perte sèche, où personne ne gagne. Il y a une hausse des coûts, par exemple par la hausse des polices d’assurances ou des procédures mises en place, pour l’économie. En Espagne par exemple, les territoires visés par les actions de l’ETA ont subi un surcoût indéniable. En comparant leur PIB avec d’autres territoires qui n’étaient pas visé par le terrorisme, on peut estimer que le coût à 10 points de croissance du PIB par habitants en moins par rapport à la tendance sur 20 ans. C’est important.

Est-ce que cela pourrait affecter les décisions d’investissement de groupes étrangers ?

Les décisions d’investissement ne seront pas affectées tant que ces actes resteront rares. La question se pose s’ils se multiplient. Les pays riches sont aussi plus résilients que les pays moins développés car leur économie est plus diversifiée. Quand un secteur est affecté, les ressources peuvent être réalloués vers d’autres secteurs économiques. Les marchés fonctionnent moins bien dans des pays moins riches.

Solène Davesne

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS