Un rapport du CPO prône une baisse plus prononcée de l'impôt sur les sociétés

PARIS (Reuters) - La France doit rapprocher son niveau d'impôt sur les sociétés de la moyenne européenne, une mesure qui pourrait être financée notamment par la suppression du taux réduit dont bénéficient les PME, estime le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO).

Partager
Un rapport du CPO prône une baisse plus prononcée de l'impôt sur les sociétés
La France doit rapprocher son niveau d'impôt sur les sociétés de la moyenne européenne, une mesure qui pourrait être financée notamment par la suppression du taux réduit dont bénéficient les PME, estime le Conseil des prélèvements obligatoires. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Dans un rapport publié jeudi, cet organisme placé auprès de la Cour des comptes recommande aux pouvoirs publics d'adapter ce prélèvement à une économie ouverte qui diffère fortement des conditions prévalant lors de sa création en 1948. "Il s'agit pour la France de développer une stratégie de moyen terme permettant à la fois de construire un cadre plus harmonisé avec ses partenaires européens, à même de lutter efficacement contre l'érosion des bases et l'évasion des bénéfices, et plus attractif pour les entreprises", dit le CPO.

L'impôt sur les sociétés ne représente que 5% des prélèvements obligatoires en France et 15,4% de ceux pesant sur les entreprises. Son rendement net est de 33 milliards d'euros, une fois déduits 17,5 milliards de dégrèvements et remboursements (hors crédit d'impôt compétitivité emploi).

Son taux nominal, inchangé depuis le milieu des années 1980, est de 33,3%. La France se situe ainsi au premier rang dans l'Union européenne en la matière alors que son taux était un des plus faible de l'UE il y a trente ans, une évolution qui n'est pas sans conséquence sur l'attractivité économique.

Dans ce contexte, le CPO souligne que ramener ce taux d'IS vers la moyenne européenne de 25% "pourrait constituer une cible" d'autant plus que l'intensité de la concurrence fiscale entre pays ne s'atténue pas, en témoignent les projets annoncés en Grande-Bretagne ou par la future administration américaine. Pour l'instant, le gouvernement a prévu de l'abaisser graduellement à 28% à l'horizon 2020 en privilégiant les PME dans un premier temps, un mouvement que les députés ont renforcé lors des débats sur le projet de budget 2017.

Sur ce point, le Conseil se fait l'écho de travaux récents montrant que le niveau de rentabilité des petites entreprises n'a rien à envier à celui des grandes et que le taux d'IS réduit de 15% dont bénéficient les PME (moins de 250 salariés) dans la limite de 75.000 euros de bénéfices ne se justifie plus. La suppression de ce dispositif d'un coût de 2,6 milliards d'euros permettrait de financer la baisse de 28% à 25% du taux d'imposition, qui elle coûterait 4,2 milliards.

Autres solutions avancées, une réforme de l'intégration fiscale dans le cadre d'une harmonisation européenne ou encore du taux réduit appliqué aux brevets. Le CPO pousse aussi la France à soutenir le projet d'assiette commune de l'UE destiné à lutter contre la concurrence fiscale. Il pourrait s'accompagner de la mise en place d'un "tunnel de taux" analogue à celui en vigueur pour la TVA dans l'UE.

Pour Reuters, Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS