Un plan d’économies pour Pernod Ricard

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux prépare un plan d’économies baptisé Allegro pour économiser 150 millions d’euros sur trois ans, qui devrait toucher les effectifs du groupe. Il sera présenté fin août.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un plan d’économies pour Pernod Ricard

150 millions d’euros d’économies en trois ans. C’est l’objectif que s’est fixé le groupe Pernod Ricard avec son plan baptisé Allegro. "Le but de ce plan est de donner plus d’agilité au groupe en supprimant certains niveaux hiérarchiques dans l’organisation", a expliqué Thierry Billot, le directeur général adjoint chargé des marques, lors d’un déplacement en Irlande le 5 juin. "Nous souhaitons que les liens entre les décisions stratégiques et l’opérationnel soient plus directs et fluides", a-t-il ajouté.

Le plan actuellement en cours d’élaboration sera présenté fin août lors des résultats annuels du groupe, a assuré Pierre Pringuet, le directeur général. Selon nos informations, il devrait avoir des incidences sur les effectifs du groupe, tant en France que dans certaines filiales à l’étranger. Même si il ne semble pas à l’ordre du jour de fusionner les structures historiquement séparées de Pernod et Ricard, les synergies, notamment commerciales, pourraient être renforcées sur certains marchés internationaux. "Dans certains pays, il ne sert à rien que des équipes se fassent de la concurrence interne. Ca ne permet pas de vendre davantage", estime un observateur du secteur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des réductions de coûts aussi chez le concurrent Diageo

Le lancement du plan Allegro intervient alors que les derniers résultats du groupe ont été en demi-teinte, à cause du recul du marché chinois, notamment sur le cognac. Le chiffre d'affaires semestriel (second semestre 2013) s’est replié de 7 %, à 4,570 milliards d'euros, tandis que le résultat net s'est érodé de 2 % à 839 millions d'euros. Son principal concurrent et leader mondial du secteur, le britannique Diageo, avait, lui aussi, évoqué un plan de réduction de coûts de 200 millions de livres (245 millions d’euros), après des résultats semestriels fin janvier en deçà des attentes.

Pernod Ricard emploie 19 000 salariés dans le monde, et 28 000 en France, répartis dans 96 sites de production dont 15 en France.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS