Un Français co-lauréat du Prix Nobel de Physique

Le français Gérard Mourou s’est vu décerner aux côtés d’Arthur Ashkin et Donna Strickland le prix Nobel de physique 2018. Leur invention ? Des lasers à impulsion, ou lasers pulsés, capables de générer des intensités laser décuplées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un Français co-lauréat du Prix Nobel de Physique
Gérard Mourou, docteur en physique savoyard, s’est vu décerné le 2 octobre le prix Nobel de physique 2018, aux côtés d’Arthur Ashkin et Donna Strickland.

Gérard Mourou, docteur en physique savoyard, s’est vu décerner le 2 octobre le prix Nobel de physique 2018, aux côtés d’Arthur Ashkin et Donna Strickland.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les travaux de Gérard MOUROU et Donna STRICKLAND ont permis de démultiplier la puissance des lasers par la création d’impulsions ultra-courtes et ultra-intenses, écrit le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans un communiqué. Ils sont à l’origine de la technique d’amplification des lasers appelée « Chirped Pulse Amplification », qui a permis de repousser les limites de la physique expérimentale en passant la barrière de la femto-seconde et en rendant accessible la dynamique interne des atomes et molécules, qui relevaient l’une et l’autre jusqu’alors de la seule physique théorique. Il a aussi ouvert la voie à l’accélération de particules par laser, ce qui permet d’explorer de nouveaux pans de la physique relativiste et de mieux comprendre la nature physique du vide."

Entre la France et les Etats-Unis

Leur champ d’application est vaste, dans le domaine industriel, avec une intensité décuplée pour découper la matière, comme dans le domaine médical : les lasers ont ainsi pu être plus et mieux utilisés afin de soigner les patients atteints de myopie ou de cataracte.

Après des études à l’université de Grenoble et un doctorat de l’université Pierre et Marie CURIE (UPMC, aujourd’hui Sorbonne Université), Gérard Mourou a passé la majeure partie de sa carrière entre les grands laboratoires de recherche français et américains. Il a notamment dirigé le laboratoire d’optique appliqué (LOA), unité mixte Ecole Polytechnique / CNRS / ENSTA ParisTech.

"Cette distinction vient consacrer un parcours scientifique exceptionnel et confirme la place particulière qu’occupe la physique française, qu’elle soit théorique ou expérimentale. C’est une immense fierté pour l’ensemble de notre recherche", se félicite le ministère.

Partager

SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS