Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Un contre-choc productif

, ,

Publié le

Il participe du fameux "alignement des planètes" favorable à l’économie française. Le plongeon des prix du pétrole, entamé il y a maintenant quinze mois, vient s’ajouter à la dépréciation de l’euro par rapport au dollar et à la persistance de taux d’intérêt bas. Un véritable contre-choc pétrolier, parti pour durer quelques mois encore, si ce n’est quelques années, certains experts prévoyant un cours du baril de brent stabilisé autour de 50 dollars d’ici à 2020… Une grande majorité de Français profite déjà de ce pétrole low cost, en payant moins cher le fioul domestique et les carburants. Un surcroît de pouvoir d’achat bienvenu qui explique la bonne tenue de la consommation des ménages depuis le début de l’année.

Pour les entreprises hexagonales, le montant des économies réalisées sur leur facture pétrolière n’est pas non plus négligeable. Il devrait égaler en 2015 le montant du… Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice). Soit 8 à 10 milliards d’euros ! Un deuxième choc de compétitivité, rien que ça, qui a l’avantage de ne rien coûter aux finances publiques. Bien sûr, tous les utilisateurs finaux ne profitent pas du pétrole abondant et bon marché. Les plasturgistes affirment ainsi être les oubliés de la baisse, accusant les pétrochimistes de restaurer leurs marges.

Notre enquête montre que les grands gagnants du contre-choc pétrolier sont aussi ceux qui avaient le plus souffert de la hausse vertigineuse des cours du pétrole : les raffineurs, les chimistes et pétrochimistes et le transport au sens large voient leurs marges progresser. Les stratégies des compagnies aériennes, qui ont appris, ces quinze dernières années, à se prémunir des fluctuations de l’or noir, ont valeur d’exemple. Mais comme elles ne sont pas transposables dans tous les secteurs, les entreprises ont tout intérêt à profiter de ce contre-choc pour réduire durablement leur facture pétrolière, en investissant, notamment, dans des process plus sobres. L’alignement des planètes ne sera pleinement bénéfique qu’avec la hausse significative de l’investissement productif. Il semblerait que l’on n’en soit plus très loin. 

Pascal Gateaud 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle