Un adolescent irlandais invente un procédé pour retirer le microplastique de l'eau

Fionn Ferreira, 18 ans, a développé une technique pour retirer de l'eau une dizaine de types de microplastiques. Grâce à ce projet, il a remporté le Google Science Fair 2019 et une bourse d'étude de 50 000$ (45 000€). Il souhaite désormais passer à l'étape du développement industriel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un adolescent irlandais invente un procédé pour retirer le microplastique de l'eau
Fionn Ferreira et son trophée.

Grâce à son projet d'extraction du microplastiques, Fionn Ferreira, un irlandais de 18 ans, a remporté le Google Science Fair 2019. Cette compétition scientifique annuelle récompense les meilleures idées d'une centaine d'inscrits et de 24 finalistes, âgés de 13 à 18 ans. Le jeune gagnant a eu la joie de récupérer son prix, et une bourse d'études de 50 000$ (45 000€), au siège du géant américain de l'informatique, à Montain View en Californie, le 29 juillet dernier.

Son invention devrait permettre de retirer une dizaine de types de microplastiques présents dans l'eau. On parle de "microplastique" pour toutes les particules de moins de 5 millimètres de diamètre. On les trouve généralement dans les savons, les gels douche, les soins pour la peau, ou encore les dentifrices et les nettoyants. Les poissons et autres habitants des milieux aquatiques ont tendance à les prendre pour de petits morceaux de nourriture et à les ingérer. À partir de là, les particules intègrent la chaîne alimentaire et peuvent finir par se retrouver dans nos assiettes.

Grâce à des ferrofluides, une combinaison d'huile et de poudre de magnétite, et des aimants, Fionn Ferreira a réussi à extraire tout le pastique de différents échantillons d'eau contaminée. Sur 1 000 essais, 87% ont été concluants. Dans la vidéo de présentation (en anglais) ci-dessous, le jeune homme explique que sa méthode est extrêmement efficace sur les fibres trouvées dans des machines à laver, mais un peu moins sur le plastique en polypropylène.

Selon lui, le projet pourrait constituer "le début d'une solution efficace pour extraire le microplastique de l'eau". La prochaine étape est de "passer à l'échelle industrielle". À l'heure actuelle, aucun centre de traitement des eaux usées européen n'effectue de réel filtrage des microplastiques.

Fionn Ferreira vient tout juste de terminer le lycée, et doit partir étudier aux Pays-Bas. Il est déjà détenteur d'une douzaine de prix scientifiques, parle couramment trois langues, et joue de la trompette. Le laboratoire Lincoln du MIT américain a baptisé une planète naine fionnferreira en son honneur en 2018 lors de sa victoire à une autre compétition scientifique.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS