Ultime tentative avant la reprise en main de l’assurance chômage par l’Etat

Les organisations patronales feront une ultime proposition aux syndicats pour la dernière journée de négociation sur l’assurance chômage, prévue mercredi 20 février. Mais elle semble éloignée de leurs attentes, ce qui pourrait entraîner un échec de la négociation et une reprise en main par l’Etat.

Partager

Chacun commence à poser ses pions pour faire porter la responsabilité de l’échec à l’autre. Les trois organisations patronales (Medef, CPME, U2P) ont décidé le 18 février, de façon surprenante, de répondre à l’ultimatum posé par les syndicats. A l’issue de la dernière journée de négociation sur l’assurance chômage, le 14 février, les syndicats avaient fait savoir qu’ils ne viendraient à la séance du mercredi 20 que s’ils recevaient une proposition patronale prévoyant un système de bonus-malus.

Ne voulant pas mettre en péril la réunion du 20 février, Medef, CPME et U2P ont choisi de faire de nouvelles propositions. Mais dans leur communiqué publié lundi soir, les organisations patronales renvoient la balle à l’envoyeur : elles affirment qu’elles feront "d’autres propositions alternatives au dispositif de bonus malus", mais surtout, qu’elles aborderont "le programme d’économies exigées par la lettre de cadrage envoyée par le gouvernement". Autrement dit, le patronat se dit prêt à faire un geste sur les contrats courts, à condition que les syndicats consentent des efforts sur l’indemnisation des demandeurs d’emplois. Donc si la négociation échoue, ce sera de la faute des syndicats…

Un mauvais signe pour les partenaires sociaux

Les syndicats ont joué exactement la même partition en posant un ultimatum au patronat. Alors que la CFDT s’était jusqu’ici montrée ouverte à d’autres dispositifs que le bonus malus pour décourager l’abus de contrats de travail de courte durée, sa négociatrice Marylise Léon a exigé le 14 février, comme tous les autres syndicats, une "modulation" des cotisations des employeurs à l’assurance chômage en fonction de leur recours à des contrats courts. Un "revirement", vu du côté des organisations patronales, qui n’ont pas apprécié l’ultimatum.

Selon des fuites dans la presse, Medef, CPME et U2P s’apprêtent à proposer le paiement d’une contribution forfaitaire sur les contrats courts, qui alimenterait un fonds destiné à financer des formations pour les salariés en situation de précarité, et à leur ouvrir l’accès à une complémentaire santé. Force ouvrière a réagi dans la soirée : "les annonces patronales semblent exclure toute modulation des contributions. Si tel est le cas, elles porteraient la responsabilité d’un échec de la négociation". Nous y revoilà…

Laisser l'Etat reprendre la main signerait l'incapacité des partenaires sociaux à gérer un dispositif au coeur de l'idée même du paritarisme. Dans un communiqué publié lundi, l'U2P, représentant des artisans, invite d'ailleurs les partenaires sociaux à ne pas "baisser les bras". "Rester sur un constat de désaccord serait destructeur pour les partenaires sociaux", poursuit l'U2P, montrant un attachement au paritarisme que ne partagent pas toutes les grandes fédérations du Medef...

Le gouvernement dans l'embarras

Les partenaires sociaux pourraient aussi être tentés de faire porter à l’Etat la responsabilité de cet échec : par sa lettre de cadrage très précise et impérative, il a rendu impossible tout compromis. Le gouvernement risque d’ailleurs d’être lui aussi dans l’embarras, s’il doit à la fois mécontenter le patronat en instaurant le bonus malus promis par Emmanuel Macron, et les syndicats, en durcissant les règles d’indemnisation du chômage.

Les organisations patronales ont déjà prévu de demander la tenue d’une réunion tripartite (Etat, patronat, syndicats) en cas d’échec de la négociation mercredi 20 février.

0 Commentaire

Ultime tentative avant la reprise en main de l’assurance chômage par l’Etat

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - SADA

Réhabilitation de la place de la Boulangerie - lot no2 - génie Civil.

DATE DE REPONSE 31/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS