Technos et Innovations

Trois questions sur la technologie de géolocalisation avancée AML

Alice Vitard , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La mort de Simon Gautier, un randonneur retrouvé sans vie au nord de l'Italie le 18 août 2019, a lancé une polémique sur l'absence de technologie de géolocalisation récente dans certains pays. La "localisation mobile avancée", ou AML, a été adoptée par onze Etats membres de l'Union Européenne, mais ni par la France ni par l'Italie. Ce système vise à donner directement la localisation très précise de l'appelant aux secours, lorsque est composé un numéro d'urgence national ou européen. Mais d'ici à 2020, l'AML sera obligatoire dans toute l'Union Européenne. L'Usine Nouvelle répond à trois questions sur cette technologie.  

Trois questions sur la technologie de géolocalisation avancée AML
L'unique but de la localisation mobile avancée est d'améliorer la géolocalisation des appels de secours.
© ebatty - Flickr - C.C.

On aurait pu penser que se munir de son téléphone portable en randonnée solitaire nous couvrait de certains risques, comme le fait de chuter ou d'être perdu. Le cas de Simon Gautier, randonneur français retrouvé mort en Italie le 18 août 2019, a démontré le contraire. Il avait appelé les secours suite à une mauvaise chute d'une falaise. A peine quelques mots prononcés, son téléphone s'éteignait. Son corps sans vie a été retrouvé après plusieurs jours de recherches.

La tragique nouvelle a suscité de la colère de la part de ses proches notamment sur la durée qu'ont mis les secours à activer les procédures de recherches, soit 9 jours. "On pouvait faire plus et, surtout, les efforts qui ont été faits ces derniers jours auraient dû être faits dès le 9 août", a déclaré l'un de ses amis aux médias italiens.

En effet, les autorités locales ont mis plusieurs jours pour repérer la position de Simon Gautier. Elles ne sont pas équipées d'un système de géolocalisation automatique des appels qui leur sont destinés. Elles ont dû utiliser les données récupérées par les antennes relais. Ces dernières n'ont permis de ne fournir qu'une zone beaucoup trop vaste à explorer. Certains ont avancé l'idée selon laquelle le système de localisation mobile avancée (AML)  aurait considérablement aidé les recherches. Mais, de quoi parle-t-on ?

1 - Qu'est-ce que la technologie de "localisation mobile avancée" ?

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte