Technos et Innovations

Trois innovations pour un calcul informatique plus vert

Marine Protais ,

Publié le

Les data centers sont indispensables mais très gourmands en énergie. Voici trois innovations vues à Teratec pour réduire leur consommation énergétique.

Trois innovations pour un calcul informatique plus vert
La start-up néerlandaise Asperitas propose un système pour immerger les serveurs dans de l'huile.
© Asperitas

Pour obtenir des algorithmes plus intelligents ou des simulations plus réalistes, il est indispensable d’avoir plus d’infrastructures de calcul informatique. Mais cela a un coût énergétique. Les data centers sont très gourmands en énergie. Ils représentent 4 % de la consommation énergétique mondiale en 2015 selon RTE. Voici trois innovations vues sur le forum Teratec, qui s’est déroulé les 19 et 20 juin à l’Ecole Polytechnique, pour réduire leur empreinte environnementale.

Plonger des serveurs dans de l’huile

Le système de la start-up néerlandaise Asperitas ressemble à une friteuse géante. A l’intérieur on ne trouve pas de pommes de terre… mais un serveur. Celui-ci est plongé dans un bain d’huile diélectrique. Toute la chaleur générée par les composants électroniques est emmagasinée dans l’huile. Ce système permet de limiter l’utilisation de climatisation. Or la climatisation et les systèmes de refroidissement représentent 40 à 50 % de la consommation énergétique globale d’un data center, selon le Gimelec.

La solution d’Asperitas est commercialisée depuis un an. Elle sera bientôt déployée au sein d’une grande banque française. D’autres entreprises se sont positionnées sur ce créneau de l’immersion des serveurs dans l’huile comme l’américain Immersion.

Revoir le système de ventilation

Le fabricant strasbourgeois 2CRSI a conçu une nouvelle infrastructure informatique (empilement de serveurs) haute performance baptisée Octopus. En plus d’être plus puissante que les infrastructures classiques, Octopus consomme moins d’énergie. Le fabricant a revu tout le système de refroidissement. Le système de ventilation est mutualisé, plutôt que d’être fixé à chaque serveur. 2CRSI revendique une ventilation six fois plus efficace et 23 % d’économie d’énergie.

Optimiser l’utilisation des data centers grâce à un logiciel

Lancer un calcul pour au final ne pas obtenir le résultat escompté, c’est gaspiller de l’énergie. La start-up de Montpellier Ucit a développé un logiciel qui permet d’analyser les données d’utilisation d’un data center. Le logiciel produit un rapport du comportement des infrastructures de calculs à partir des données enregistrées dans le job scheduler, qui distribue les opérations de calcul entre les différents serveurs. Par exemple, si les jobs (commandes de calcul) attendent trop longtemps avant d’être traités, cela peut être dû à un choix de paramètres de soumission inefficace. Ucit conseille ensuite l’entreprise pour mieux optimiser ces calculs en changeant certains paramètres. La start-up a développé un second logiciel doté d’un algorithme de machine learning. Il permet de prévoir, au moment de la soumission d’un calcul, s’il y a un risque que le calcul ne se termine pas. Ce qui permet d’éviter de faire tourner un serveur pour rien.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte