[Tribune] La France doit miser sur son expertise pour bâtir les infrastructures intelligentes de demain

L’arrivée des infrastructures intelligentes accompagne celle des véhicules autonomes et va transformer la maintenance et l’usage des infrastructures traditionnelles prédit Augustin Marty. Pour le CEO de Deepomatic, start-up spécialiste de la reconnaissance visuelle, la France, reconnue pour son expertise tant dans les infrastructures que dans l’intelligence artificielle, doit exporter le savoir-faire de ses entreprises dans un monde où les besoins sont considérables.

Partager
[Tribune] La France doit miser sur son expertise pour bâtir les infrastructures intelligentes de demain

On évoque souvent la smart city comme une vision fantasmée de nouvelle Babylone, dont les contours peinent pourtant à être définis. Une chose est certaine : avec l’évolution des technologies d’intelligence artificielle (IA), de robotique et de reconnaissance visuelle, le paysage urbain va connaître de profondes transformations au cours de la prochaine décennie, avec l’arrivée de voitures, trains, bateaux et avions autonomes.

Pour être introduits, ces véhicules ont besoin que les infrastructures existantes évoluent en smart infrastructures. Une interaction va s’établir entre d'une part ces infrastructures intelligentes qui contrôlent et facturent l’usager et d'autre part le véhicule autonome qui reconnaît et interagit avec son environnement pour se déplacer tout en sécurisant les passagers.

La maintenance prédictive pour améliorer l’état du service

La première grande transformation des infrastructures intelligentes est la mise en place d’une maintenance prédictive, qui va grandement améliorer l’entretien des infrastructures. Prenons l’exemple du secteur ferroviaire. Avec la reconnaissance visuelle, les trains et les infrastructures de demain - rails, quais de gare - seront équipés de capteurs pour participer activement à la maintenance prédictive du réseau.

Un projet de la SNCF vise ainsi à contrôler les pantographes pour que les trains n’arrachent plus les câbles électriques, dont le coût de réparation dépasse les 100 millions d’euros par an. Du point de vue de la sécurité, la détection des éclisses défectueuses ou la lecture automatique de la signalisation permettra d’éviter les accidents mortels. Chaque année en Europe, 1200 personnes périssent dans des accidents de train.

400 milliards d’euros dépensés par an dans les infrastructures

Avec la maintenance prédictive, les gestionnaires pourront établir automatiquement et en temps réel une cartographie de l’état des infrastructures, rendant le système plus fiable pour l’usager et moins coûteux. Plus la compréhension des infrastructures est fine, plus il est possible de piloter efficacement les opérations de maintenance, et permettre des économies annuelles dépassant les 20% dans l’industrie.

La France, tous secteurs confondus, dépense 400 milliards d’euros par an dans les infrastructures. Un programme de pilotage de la maintenance de nos infrastructures, assisté par l’IA, pourrait ainsi permettre des économies de plusieurs milliards d’euros, voire de plusieurs dizaines de milliards... L’usager en sera également l’un des grands bénéficiaires, avec une amélioration de la qualité du service.

Repenser les modes de facturation

L’autre grande transformation des infrastructures touche au mode de facturation des usagers. Prenons cette fois l’exemple des autoroutes. Grâce à la reconnaissance visuelle, les péages équipés de caméras pourront détecter la plaque d’immatriculation d’une voiture, associée à son propriétaire. Fini les technologies lourdes et les barrières : les voitures n’auront plus besoin de s’arrêter aux péages, diminuant ainsi considérablement les embouteillages.

L’IA permettra aussi de moduler le paiement en tenant compte de caractéristiques spécifiques comme une motorisation électrique ou la présence d’une remorque. Cette évolution des modes de paiement peut faire émerger de nouvelles ressources pour la puissance publique : on peut imaginer les autoroutes moins chères avec des centres-villes payants, ou la relance de l’écotaxe.

Véhicules autonomes : vers une transformation des usages

L’arrivée des véhicules autonomes va entraîner une modification des usages et l’apparition d’un nouvel espace d’activité. Débarrassé de la conduite, le voyageur dispose désormais de temps libre, qui représente une opportunité économique. Une nouvelle ère de service au passager s’ouvre, où le véhicule doit pouvoir s’occuper de ses occupants en leur fournissant un lieu de vie et de travail. Un voyage Paris-Toulouse de six heures, dans un véhicule autonome, sera l’occasion pour le passager de manger, travailler, lire et dormir. Au-delà de la forme des infrastructures, c’est l’usage même des transports qui est repensé par l’IA.

Capitaliser sur le savoir-faire français

Dans le domaine des infrastructures intelligentes, le savoir-faire français est internationalement reconnu. La RATP, la SNCF et Alstom, pour ne citer qu'eux, comptent parmi les leaders mondiaux des infrastructures urbaines et ferroviaires. Le groupe de transport public Keolis, filiale de la SNCF, est notamment en passe de remporter le marché du futur métro de Doha, en vue de la Coupe du monde 2022.

Cette expertise en maîtrise d’ouvrage offre un nouvel horizon à l’industrie française, dans un monde où la demande des pays émergents en infrastructures est très forte. Alliée à l’intelligence artificielle, cette compétence française est une source de richesses et de création d’emplois. A contre-courant d’une vision pessimiste de l’IA et des services publics, trop répandue dans l’Hexagone.

Augustin Marty, fondateur de Deepomatic

Les avis d'expert sont écrits sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas la responsabilité de la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS