Economie

Très internationales, les écoles d'ingénieurs françaises sont aussi confrontées au coronavirus

Clément Le Foll , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Alors que l’épidémie sème la panique en Chine, les établissements français suspendent les départs de leurs étudiants et donnent des consignes à ceux encore sur place.  

Très internationales, les écoles d'ingénieurs françaises sont aussi confrontées au coronavirus
Le campus de Centrale Pékin.
© Peter17 - Wikimedia - C.C.

Instruction du ministère des affaires étrangères, consignes de rapatriements, ouverture d'une cellule psychologique… Les écoles d’ingénieurs, très orientées vers l’international et notamment l’Asie, prennent de plein fouet l'épidémie de coronavirus qui frappe la Chine depuis quelques jours. De nombreux étudiants s’y trouvent en échange académique ou étaient sur le départ.

Conseil de repli

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte