Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Train autonome, le néerlandais ProRail fera le test en 2018

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Le réseau férré neerlandais, ProRail, annonce étudier la question des trains autonomes. Les premiers essais seront réalisés en 2018. 

Train autonome, le néerlandais ProRail fera le test en 2018 © CC Wikimedia/Joost J. Bakker

L’entreprise ferroviaire nationale du Pays-Bas, ProRail, a l’intention de réaliser un test de train autonome en 2018, en partenariat avec Alstom. Les trains devraient circuler avec le système Automatic Train Operation (ATO), qui "automatise les opérations du conducteur de train" selon différents niveaux, précise le communiqué. Le premier niveau est peu automatisé tandis que le quatrième est totalement autonome. Selon le NL Times, les essais seront effectués au niveau deux, avec un conducteur toujours présent dans la cabine de contrôle.

Les tests seront d’abord opérés pour les transports de marchandise, sur l’axe Betuweroute, qui relie le port de Rotterdam à la frontière allemande. Cette ligne de fret est équipée du système de sécurité ERTMS (système européen de gestion du trafic ferroviaire) qui "prend mieux en charge la conduite automatique par rapport aux autres systèmes de sécurité classique", selon ProRail.

Pour l’entreprise ferroviaire néerlandaise, l’automatisation permettrait de réduire la consommation d’énergie "car les trains circulent plus facilement et nécessitent moins d’arrêts". Une telle innovation peut aussi permettre d’améliorer la ponctualité et la sécurité des trains.

Montrer l'exemple en Europe 

Des discussions portent sur un possible second essai dans la province de Groningue. Il portera sur des trains avec passagers et testera la capacité du réseau ferroviaire provincial des Pays-Bas à recevoir cette innovation. ProRail espère ainsi montrer l’exemple et stimuler un réel intérêt pour ces nouvelles technologies dans toute l’Europe.

Un projet similaire est également en cours en France. La SNCF a annoncé mi-juin se lancer "dans un programme de développement technologique en vue de penser et mettre en œuvre le système ferroviaire du futur", explique Luc Laroche, le directeur du projet train autonome à la SNCF interrogé par L'Usine Nouvelle. "Le train autonome est une brique importante du train du futur", dont la première rame doit voir le jour en 2022.

La SNCF se concentre d’abord sur les trains de marchandise et projette d’évoluer en étapes : en 2019, « un prototype de train drone » sera développé. Ce train sera télécommandé depuis le sol mais il y aura toujours un conducteur présent dans la cabine. En 2021, les manœuvres des trains de fret et des TER seront partiellement automatisées. 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/12/2017 - 14h22 -

Ainsi les néerlandais gommeront la principale différence entre les trains et les polytechniciens français qui veut que lorsqu'un train déraille, lui, s’arrête.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle