Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Toyota va ouvrir une partie de ses brevets liés à ses technologies hybrides

, , , ,

Publié le , mis à jour le 03/04/2019 À 11H30

Toyota va laisser jusqu'en 2030 un accès libre à ses brevets pour véhicules hybrides afin de favoriser l'essor de cette technologie avant le basculement du secteur automobile vers les voitures entièrement électriques.

Toyota va ouvrir une partie de ses brevets liés à ses technologies hybrides
Toyota partage une partie de ses technologies hybrides.
© Toyota

Pour mieux promouvoir l'hybride, Toyota va ouvrir une partie de ses brevets sur ces technologies. Le constructeur japonais a annoncé le 3 mars qu'il accorderait des licences d'utilisation, sans prélever de commission, pour près de 24.000 brevets portant sur ses systèmes de transmission hybride, qui comprennent les moteurs, les convertisseurs de puissance et les batteries.

"A la lumière du volume important de demandes que nous recevons au sujet des systèmes d'électrification des véhicules de la part d'entreprises reconnaissant la nécessité de populariser l'hybride et les autres technologies électrifiées de véhicules, le moment est venu de la coopération", déclare Shigeki Terashi, vice-président exécutif de Toyota, dans un communiqué.

13 millions de véhicules hybrides vendus

Pionnier en la matière avec la Prius, premier véhicule hybride commercialisé en masse à partir de 1997, Toyota a vendu depuis plus de 13 millions de voitures de ce type, qui associent moteur à combustion conventionnel et transmission électrique et sont équipés de systèmes de récupération d'énergie.

Le constructeur japonais contrôle plus de 80% du marché de l'hybride, qui représente lui-même environ 3% de l'ensemble du marché automobile mondial. Les véhicules entièrement électriques représentent pour leur part environ 1% du marché, selon les estimations du cabinet LMC Automotive.

Une transition plus douce

Les grands constructeurs se sont engagés à électrifier leur gamme dans les années à venir pour répondre aux exigences de la lutte contre le changement climatique mais beaucoup soulignent aussi que le basculement vers le tout-électrique prendra du temps en raison du coût élevé des batteries.

Toyota dit depuis longtemps que ses véhicules hybrides, qui consomment environ deux fois moins de carburant que les moteurs à essence, constituent une solution alternative moins coûteuse que les voitures entièrement électriques, d'autant qu'elles ne nécessitent pas de déploiement de réseaux de recharge et fonctionnement peu ou prou comme des voitures classiques.

Avec Reuters (Naomi Tajitsu, avec Aby Jose Koilparambil à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle