« Tout n’est pas relocalisable », affirme le PDG de Lacroix

PDG de Lacroix, Vincent Bedouin, 45 ans, est aussi membre du bureau exécutif du Syndicat national des entreprises de sous-traitance électronique (SNESE) et vice-président du Comité stratégique de la filière électronique. Depuis qu’il a pris en 2015 les rênes de cette ETI familiale, spécialisée dans la sous-traitance électronique et les équipements professionnels de l’Internet des objets, il œuvre pour la transformation de la filière par l’industrie 4.0 et le numérique. Son usine Symbiose d’électronique de futur, qui devrait ouvrir à la fin de 2021, est le fer de lance de son action. Au-delà du rôle de vitrine de Lacroix, il veut en faire un modèle pour toute la filière électronique. A l’occasion du lancement de son nouveau plan stratégique à cinq ans, il répond aux questions de L’Usine Nouvelle.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

« Tout n’est pas relocalisable », affirme le PDG de Lacroix
Vincent Bedouin, PDG de Lacroix

L'Usine Nouvelle. - Vous menez deux activités : sous-traitance électronique et produits en propre pour l’Internet des objets industriel. Ce positionnement ne vous met-il pas en concurrence avec certains de vos clients ?

Vincent Bedouin. - Pas du tout. Nous travaillons en sous-traitance électronique avec des clients plutôt dans l’automobile, l’aéronautique, la domotique ou encore l’industriel, et très peu dans l’environnement ou l’infrastructure des villes. Les deux activités bénéficient de fortes synergies de par notre positionnement d’équipementier de l’Internet des objets industriel. Nous sommes très attentifs à ne pas venir concurrencer nos clients. Nous nous contentons de leur fournir nos solutions IoT pour l’exploitation de leurs infrastructures de voirie, de routes, d’eau ou d’énergie. Nous n’avons pas l’intention de devenir un exploitant d’infrastructures.

Le tiers de votre chiffre d’affaires est aujourd’hui généré par des produits en propre. Comment voyez-vous cette part évoluer dans cinq ans ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement