Economie

Tout le monde veut son usine du futur

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

États-Unis, Chine, Allemagne… La compétition est rude pour s’imposer comme le champion de l’industrie du futur, souligne une note de la Fabrique de l’industrie. Ces dernières années, les grands pays se sont investis pour accélérer leur transition vers une industrie plus connectée et plus robotisée. « Tous suivent le même but, mais les politiques diffèrent selon la réalité industrielle des pays », explique l’auteur de la note, Thibaut Bidet-Mayer. Grand producteur de machines, l’Allemagne cherche à maintenir son avance technologique. À l’inverse, aux États-Unis, l’industrie du futur doit permettre de retrouver un nouveau souffle en renforçant les liens entre recherche et monde des entreprises. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte