Thomas Edison, l’homme qui inventa l’innovation

C'est une légende industrielle. Thomas Edison demeure l'un des plus grands inventeurs que le terre ait porté. On lui doit l'ampoule électrique, les piles alcalines ou la caméra. Ce que l'on sait moins, c'est que ces innovations n'étaient pas le fruit du hasard mais d'une méthode bien rôdée et d'une organisation sans faille.

Partager
Thomas Edison, l’homme qui inventa l’innovation
Thomas Edison, l'inventeur de la pile alcaline, du phonographe ou de l'ampoule, était aussi le père de l'innovation moderne.

Thomas Edison ? C’est un véritable mythe pour l’industrie. L’ampoule électrique, le phonographe, la caméra ou la pile alcaline, pour ne citer que ces inventions, sont sortis de son fertile cerveau. Mais ce que vous ignorez sans doute en revanche, c’est que le fondateur de General Electric peut être considéré comme l’inventeur de l’innovation. Cet inventeur de génie, qui n’avait fait aucune grande école, avait mis au point un processus bien rodé de développement pour "créer des objets utiles que tout homme, femme ou enfant désire, à un prix acceptable".

Pour répondre à ce cahier des charges, Edison sera par exemple le premier à ouvrir un centre de R&D, en 1887, tel que nous l’entendons aujourd’hui. Il sera situé à West Orange dans l’État du New Jersey.

Sa localisation géographique n’est pas choisie au hasard : à une heure de train de New York, elle permet à l’inventeur de rencontrer régulièrement ses banquiers et ses investisseurs.

Sur place, l’agencement des locaux (visitables encore aujourd’hui) est lui aussi pensé pour faciliter le travail en équipe.

Alignés, les bâtiments constituent une sorte de chaîne de production à invention. Son "usine à innovation", comme la surnommait Edison, met à disposition de ses équipes un labo de chimie, de physique et de matériaux, un bureau de design (on disait plan à l’époque), un atelier de machines (on dirait une plateforme technologique aujourd’hui) ainsi qu’une bibliothèque bourrée d’ouvrages scientifiques et techniques.

Artisans, ouvriers, scientifiques, machinistes… Jusqu’à 200 personnes aux profils variés, sociologues, physiciens… y ont travaillé aux côtés du "magicien de Menlo". Organisés en équipe de 10 à 20 personnes, ils avaient la responsabilité d’un projet précis. Edison, qui jouait plutôt le rôle de "coach" en volant de projet en projet, leur demandait de développer un prototype fiable et vendable de leur innovation.

Pour atteindre ce but, Edison rabâchait des idées simples :

1. Ne réinventez jamais ce qui a déjà été développé

2. Apprenez des échecs de vos prédécesseurs

3. Testez vos idées avec des prototypes

4. Chiffrez ! Chiffrez tout ce que vous pouvez pour réduire les incertitudes au minimum

Sa méthode, d’une redoutable efficacité si l’on en juge par ses résultats, aurait permis à Thomas Edison de vivre seulement des royalties de ses brevets. Mais ce n’est pas l’appât du gain qui le muait. Ce qui le faisait avancer, c’est l’envie, le besoin viscéral d’inventer. Il se mit donc comme seule contrainte de toujours développer des produits vendables et industrialisables… afin de financer le développement de ses futures innovations. Une règle de vie qui lui a permis de déposer 2000 brevets en 63 ans d’activité. Un mythe, on vous l’avait dit…

Thibaut De Jaegher

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS