Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Tesla travaille à un système de chargement des batteries de ses berlines en 15 minutes chrono

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le

Vidéo La marque californienne Tesla souhaite proposer aux utilisateurs de ses véhicules un "plein" un peu particulier. Quinze minutes pour tout changer. Remplacer la batterie vide par une pleine.

Tesla travaille à un système de chargement des batteries de ses berlines en 15 minutes chrono © Tesla

Le moins que l'on puisse dire est que l'objet est central pour Tesla. La batterie, ou plutôt son rechargement, reste l'un des enjeux qui permettra de déclencher l'envolée des ventes de ses Model S et X ou encore de son véhicule "grand public", le Model 3. La marque de voitures électriques d'Elon Musk s'est vu validé en fin de semaine dernière par l'office des brevets américains (USPTO), le dépôt d'un nouveau brevet et détaillant un système d'échange des batteries ultra-rapide. Le document fait état d'une option qui permettra aux techniciens de changer la totalité du bloc d'alimentation en 15 minutes, détaille la revue spécialisée Tech Crunch.


Crédit: capture du dossier du projet de Tesla enregistré par l'USPTO

Une minute 30 secondes déjà en 2013

L'idée d'un mode de rechargement des batteries des berlines de Tesla n'est pas une idée neuve pour le constructeur américain. Dès la fin de l'année 2013, Elon Musk avait présenté un système de batteries interchangeables pour la berline Model S (voir vidéo ci-dessous). L'idée : proposer aux utilisateurs de Tesla un "plein" en une minute et 30 secondes, lors de la démonstration, en remplaçant tout simplement la batterie vidée par une pleine. Le patron de la marque semblait sérieusement y croire, visant directement la clientèle premium de Tesla, prête à débourser le montant d'un plein d'essence pour chaque changement de batterie. Des tests grandeur nature devaient démarrer un an plus tard avec une première station en Californie permettant à quelques utilisateurs sélectionnés de tester ce système. Et depuis silence radio sur le sujet puisque Tesla a décidé de se focaliser sur ses superchargeurs.

S'agissant du nouveau système en cours de développement, le brevet énonce que celui-ci sera mobile et facilement installable en stations-service ou en garage. Les annexes du dossier de brevet déposé détaillent par ailleurs que le système, destiné initialement aux Model X et S, pourrait être étendu à d'autres applications.  

Le précédent projet en images:

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

20/09/2017 - 16h36 -

Hello Je pense que cette idée peut assurer l'avenir des vehicules electriques, mais associée à un concept que je ne peux pas développer ici. Celui-ci est pourtant recherché depuis longtemps et je voudrais le développer avec les producteurs d'électricité . Merci de me contacter pour en parler. Bernard (France/luberon)
Répondre au commentaire
Nom profil

22/09/2017 - 11h59 -

Après trente cinq ans dans la gestion de production automobile, je ne peux que réfléchir aux écueils d'un tel système et le principal va se heurter aux problèmes de "standard" de batterie pour toutes les constructeurs qui se lancent dan la vente en MASSE de VE. L'idée d'avoir dans une station d'essence un système d'échange de batterie est séduisant car il y a des millions de stations d'essence dans le monde! S'il s'agissait d'un banc de lavage auto...vous auriez déjà gagné au loto d'avance! Imaginons qu'on copie le modèle sur les marques de pneus...c'est facile à gérer avec quatre marques mondiales...mais là le pneu est rond et en caoutchouc...simple non? Pour les différentes batteries, formes et capacités...il faut une sacrè gestion, logistique, stock, maintenance et des deal à signer dans le monde entier! Arriver à un standard acceptable par tous les constructeurs de VE du monde, c'est fait, il y a la prise électrique mondialisée dans chaque mur. Tenez-nous au courant M.Bernard!
Répondre au commentaire
Nom profil

01/10/2017 - 09h06 -

Bonjour, Cette proposition de changer directement le bloc batterie était également la proposition de la société israélienne Better Place, il me semble, avec qui Renault s'était associé. Mais cette société a disparu il y a qqs temps...Pour quelle raison, je ne sais pas le dire ? Y aurait-il d'autres problèmes techniques, plus complexes que prévu, comme déconnecter et reconnecter entièrement un bloc batterie, avec les contraintes de sécurité existantes autour de ce bloc batterie....Affaire à suivre !
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle