Taxe Gafa, vers une initiative franco-allemande à la place d'un consensus européen ?

Après les désaccords européens, l'initiative isolée ? Le 13 novembre, le ministre des Finances allemand a évoqué la possibilité d'une "taxe Gafa" franco-allemande si un accord international n'était pas conclu d'ici 2021. Les deux pays ne sont pourtant pas toujours tombés d'accord lors des discussions européennes sur le sujet.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Taxe Gafa, vers une initiative franco-allemande à la place d'un consensus européen ?
Le 13 novembre, le ministre des Finances allemand a évoqué la possibilité d'une "taxe Gafa" franco-allemande si un accord international n'était pas conclu d'ici 2021.

La France et l'Allemagne sont disposées à prendre des initiatives nationales pour taxer les grandes multinationales du numérique comme Google, Amazon, Facebook et Apple, les "Gafa", si aucun accord international n'a été conclu d'ici 2021, a déclaré le mardi 13 novembre le ministre des Finances allemand, Olaf Scholz.

Lors d'une conférence à Berlin, il a dit que l'Allemagne, qui est favorable à des règles multilatérales, se devait de rechercher un consensus. Un accord rendu difficile par les divergences entre les membres de l'Union Européenne. Des discussions également marquées par les désaccords entre la France et l'Allemagne.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Olaf Scholz a néanmoins ajouté qu'en l'absence de progrès d'ici décembre, les gouvernements français et allemand affirmeraient clairement que "nous ferons quelque chose en 2021, parce que nous ne trouvons pas la situation actuelle des entreprises du numérique et des impôts sur les bénéfices qu'elles paient ici très satisfaisante".

200 parlementaires franco-allemands appellent à l'adoption rapide d'une taxe

La chancelière allemande, Angela Merkel, s'est prononcée le 13 novembre, dans un discours au Parlement européen à Strasbourg, pour une taxation des géants du numérique dans un cadre international mais elle a plaidé en faveur d'une action "au plan européen" en l'absence d'accord global sur une taxation minimale.

Dans une tribune publiée le 13 novembre par le quotidien français La Croix et l'allemand Die Welt, quelque 200 parlementaires des deux pays appellent l'adoption rapide d'une taxe sur le numérique.

Avec Reuters (Thomas Escritt, avec Gilbert Reilhac à Strasbourg; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS