Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sur Micronora, le laser dévoile ses nouveaux horizons

,

Publié le

De la chirurgie de l’œil au travail de matériaux extra-durs pour l’industrie spatiale, les applications du laser ne cessent de se multiplier. Des innovations à découvrir sur le salon Micronora jusqu’au 30 septembre à Besançon (Doubs).

Sur Micronora, le laser dévoile ses nouveaux horizons
module laser pulsé Alphanos
© Alphanos

Le salon Micronora qui se déroule à Besançon jusqu’au 30 septembre 2016 consacre traditionnellement un hall aux technologies laser. Alphanov y présente ses innovations. Ce centre de ressources technologiques qui structure la Route des lasers bordelaise réalise des transferts de technologie pour des entreprises existantes ou en création. En dix ans, Alphanov a fait ainsi naître une quinzaine de start-up et continue à développer des technologies en collaboration avec tout type d’entreprise, dont la très vénérable Monnaie de Paris.

"Nous avons travaillé sur la création du négatif d’une pièce de monnaie, explique Wilfried Vogel, ingénieur commercial cher Alphanov. En utilisant un nouveau type de laser, nous avons amélioré le rendu grâce à une meilleure précision." Dans le domaine médical, le laser est déjà beaucoup employé mais les recherches continuent, aussi bien pour les traitements eux-mêmes que pour fabriquer des outils de précision, pour mieux cibler les traitements.

Percer le carbure de silicium

Plusieurs développements sont en cours pour les industries spatiale et aéronautique. Un démonstrateur fonctionne pour texturer les surfaces afin d’augmenter l’adhérence de colles et de peintures. Une innovation qui intéresse les avionneurs. Aujourd’hui, le système fonctionne sur une très petite surface. Il faut maintenant développer une tête capable de traiter une surface plus importante et un automate capable de se déplacer sur l’aile ou le fuselage.

"Les difficultés sont nombreuses, car le traitement interviendrait sur des pièces déjà finies, dans les hangars", précise Wilfried Vogel. D’autres recherches concernent la réparation des matériaux composites ou le perçage de matériaux très durs comme le carbure de silicium, très difficile à percer à l’aide de fraises traditionnelles, même équipées d’outils spéciaux. Demain, un laser devrait assurer le perçage de la matrice tressée en carbure de silicium placé à la base d’un moteur de fusée.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle