Economie

Transports limités, télétravail encouragé, multiplication des tests... Les détails du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le , mis à jour le 28/04/2020 À 16H58

Vidéo Ce 28 avril à 15 heures, Edouard Philippe présentait le plan de déconfinement pour l'après-11 mai à l'Assemblée nationale. Retrouvez son discours en vidéo ainsi que les principales mesures à retenir pour les entreprises et les salariés.

Transports limités, télétravail encouragé, multiplication des tests... Les détails du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe
C'est le jour J pour le grand oral d'Edouard Philippe devant les députés. Il a détaillé son plan de déconfinement.
© AFP or licensors

A quoi ressemblera la vie quotidienne après le 11 mai ? Le Premier ministre Edouard Philippe a répondu à cette question le 28 avril, à partir de 15 heures.

Il a présenté devant les députés les grandes lignes du plan de déconfinement de la France. Six domaines ont été abordés : la santé (disponibilité des masques et des tests, nouvelles mesures d'isolement des malades...), l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements. L'ensemble de ces mesures doit ensuite faire l'objet d'un débat puis d'un vote par les députés.

 

"Le confinement a permis d'éviter 62 000 décès et sans confinement, 105 000 lits de réanimation auraient été nécessaires", affirme Edouard Philippe. "Le confinement a permis de ralentir la progression du virus. Mais un confinement prolongé au delà du strict nécessaire aurait pour notre pays un effet dramatique". "Il faut donc prudemment, progressivement mais aussi résolument, procéder à un déconfinement. Dès lors qu'aucun vaccin n'est disponible à court terme, qu'aucun traitement n'a démontré son efficacité, que l'immunité de groupe n'est pas atteinte, il va falloir apprendre à vivre avec le virus et à s'en protéger".

Progressivité et "adaptations locales"

"Le risque d'une seconde vague, qui ruinerait les efforts des huit dernières semaines, amènerait un reconfinement, est un risque sérieux", alerte Edouard Philippe. Il faut donc agir avec "progressivité", en tenant compte des particularités géographiques, plaide-t-il. "La circulation du virus n'a pas été uniforme dans notre pays", rappelle-t-il. "Il faut prendre en compte ces différences dans la façon dont le déconfinement doit être organisé". Les maires et préfets auront la possibilité d'adapter la stratégie nationale en fonction des réalités locales.

Le déconfinement sera donc progressif, avec une première phase du 11 mai au 2 juin, et modulé en fonction des départements. Le "statut" de chaque département quant à la circulation du virus, qui conditionnera son rythme de déconfinement, sera fixé le 7 mai.

"Protéger, tester, isoler"

L'application des gestes barrière sera d'autant plus importante en période de déconfinement, prévient le Premier ministre. Aux nouveaux réflexes (distanciation sociale, lavage des mains) devenus habituels, il faudra ajouter le port du masque dans certaines circonstances. 100 millions sont importés et 20 millions sont produits chaque semaine. "Il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai", annonce Edouard Philippe. "Nous nous appuierons sur les maires et les préfets pour organiser la distribution". Les entreprises sont invitées à se fournir en masques pour leurs salariés. Une plate-forme de e-commerce sera mise en place par la Poste à partir du 30 avril à destination des TPE et PME. 5 millions de masques par semaines seront distribués gratuitement aux publics les plus précaires, via les communes.

"A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier nos tests virologiques", annonce Edouard Philippe. Le gouvernement veut en réaliser 700 000 par semaine après le 11 mai. Ce chiffre se base sur le nombre de nouveaux cas envisagés (environ 3 000 par jour), et aux personnes avec lesquelles les présumés malades sont en contact. Car toutes les personnes en contact rapproché avec un cas suspect, symptomatiques ou pas, seront désormais testées. L'isolement des malades sera encouragé (mais pas obligatoire). Des chambres d'hôtels seront réquisitionnées pour héberger ceux qui le souhaitent.

La mise en place d'un outil de traçage (le projet StopCovid) est toujours d'actualité, mais son fonctionnement n'est pas encore arrêté. "Le débat est prématuré, mais lorsque l'application fonctionnera, et avant sa mise en oeuvre, nous organiserons un débat, suivi d'un vote spécifiques", promet le Premier ministre.

"Réorganiser la vie au travail"

"Le télétravail doit être maintenu partout où c'est possible", demande Edouard Philippe. Pour ceux qui ne peuvent pas travailler de chez eux, il est demandé d'étaler les heures de travail pour éviter l'engorgement des transports. Le port du masque devra être mis en oeuvre lorsque l'organisation du lieu de travail ne permet pas la distanciation physique.

L'offre de transports urbains sera étendue pour l'après-11 mai. Le port du masque sera rendu obligatoire dans les transports (y compris les taxis et VTC) et les opérateurs devront s'organiser pour que le respect des mesures barrières soit assuré. La capacité des métros, bus et tramways sera de fait réduite pour permettre la distanciation sociale, au moins jusqu'au 2 juin. Le déplacement entre régions est découragé : les déplacements de plus de 100 kilomètres ne seront possibles que pour des motifs impérieux, familiaux ou professionnels. Mais l'attestation dérogatoire de déplacements ne sera plus obligatoire.

Tous les commerces pourront rouvrir le 11 mai, sauf les cafés et restaurants, en respectant certaines règles. Le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients. Les salles de spectacles et cinémas resteront fermés.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte