Transports limités, télétravail encouragé, multiplication des tests... Les détails du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe

Ce 28 avril à 15 heures, Edouard Philippe présentait le plan de déconfinement pour l'après-11 mai à l'Assemblée nationale. Retrouvez son discours en vidéo ainsi que les principales mesures à retenir pour les entreprises et les salariés.

Partager
Transports limités, télétravail encouragé, multiplication des tests... Les détails du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe
C'est le jour J pour le grand oral d'Edouard Philippe devant les députés. Il a détaillé son plan de déconfinement.

A quoi ressemblera la vie quotidienne après le 11 mai ? Le Premier ministre Edouard Philippe a répondu à cette question le 28 avril, à partir de 15 heures.

Il a présenté devant les députés les grandes lignes du plan de déconfinement de la France. Six domaines ont été abordés : la santé (disponibilité des masques et des tests, nouvelles mesures d'isolement des malades...), l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements. L'ensemble de ces mesures doit ensuite faire l'objet d'un débat puis d'un vote par les députés.

"Le confinement a permis d'éviter 62 000 décès et sans confinement, 105 000 lits de réanimation auraient été nécessaires", affirme Edouard Philippe. "Le confinement a permis de ralentir la progression du virus. Mais un confinement prolongé au delà du strict nécessaire aurait pour notre pays un effet dramatique". "Il faut donc prudemment, progressivement mais aussi résolument, procéder à un déconfinement. Dès lors qu'aucun vaccin n'est disponible à court terme, qu'aucun traitement n'a démontré son efficacité, que l'immunité de groupe n'est pas atteinte, il va falloir apprendre à vivre avec le virus et à s'en protéger".

Progressivité et "adaptations locales"

"Le risque d'une seconde vague, qui ruinerait les efforts des huit dernières semaines, amènerait un reconfinement, est un risque sérieux", alerte Edouard Philippe. Il faut donc agir avec "progressivité", en tenant compte des particularités géographiques, plaide-t-il. "La circulation du virus n'a pas été uniforme dans notre pays", rappelle-t-il. "Il faut prendre en compte ces différences dans la façon dont le déconfinement doit être organisé". Les maires et préfets auront la possibilité d'adapter la stratégie nationale en fonction des réalités locales.

Le déconfinement sera donc progressif, avec une première phase du 11 mai au 2 juin, et modulé en fonction des départements. Le "statut" de chaque département quant à la circulation du virus, qui conditionnera son rythme de déconfinement, sera fixé le 7 mai.

"Protéger, tester, isoler"

L'application des gestes barrière sera d'autant plus importante en période de déconfinement, prévient le Premier ministre. Aux nouveaux réflexes (distanciation sociale, lavage des mains) devenus habituels, il faudra ajouter le port du masque dans certaines circonstances. 100 millions sont importés et 20 millions sont produits chaque semaine. "Il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai", annonce Edouard Philippe. "Nous nous appuierons sur les maires et les préfets pour organiser la distribution". Les entreprises sont invitées à se fournir en masques pour leurs salariés. Une plate-forme de e-commerce sera mise en place par la Poste à partir du 30 avril à destination des TPE et PME. 5 millions de masques par semaines seront distribués gratuitement aux publics les plus précaires, via les communes.

"A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier nos tests virologiques", annonce Edouard Philippe. Le gouvernement veut en réaliser 700 000 par semaine après le 11 mai. Ce chiffre se base sur le nombre de nouveaux cas envisagés (environ 3 000 par jour), et aux personnes avec lesquelles les présumés malades sont en contact. Car toutes les personnes en contact rapproché avec un cas suspect, symptomatiques ou pas, seront désormais testées. L'isolement des malades sera encouragé (mais pas obligatoire). Des chambres d'hôtels seront réquisitionnées pour héberger ceux qui le souhaitent.

La mise en place d'un outil de traçage (le projet StopCovid) est toujours d'actualité, mais son fonctionnement n'est pas encore arrêté. "Le débat est prématuré, mais lorsque l'application fonctionnera, et avant sa mise en oeuvre, nous organiserons un débat, suivi d'un vote spécifiques", promet le Premier ministre.

À LIRE AUSSI

Les espoirs et écueils soulevés par le projet d'application StopCovid

"Réorganiser la vie au travail"

"Le télétravail doit être maintenu partout où c'est possible", demande Edouard Philippe. Pour ceux qui ne peuvent pas travailler de chez eux, il est demandé d'étaler les heures de travail pour éviter l'engorgement des transports. Le port du masque devra être mis en oeuvre lorsque l'organisation du lieu de travail ne permet pas la distanciation physique.

L'offre de transports urbains sera étendue pour l'après-11 mai. Le port du masque sera rendu obligatoire dans les transports (y compris les taxis et VTC) et les opérateurs devront s'organiser pour que le respect des mesures barrières soit assuré. La capacité des métros, bus et tramways sera de fait réduite pour permettre la distanciation sociale, au moins jusqu'au 2 juin. Le déplacement entre régions est découragé : les déplacements de plus de 100 kilomètres ne seront possibles que pour des motifs impérieux, familiaux ou professionnels. Mais l'attestation dérogatoire de déplacements ne sera plus obligatoire.

À LIRE AUSSI

[Covid-19] Comment les transports publics lyonnais s'organisent pour tourner à 80 % dès le 11 mai

Tous les commerces pourront rouvrir le 11 mai, sauf les cafés et restaurants, en respectant certaines règles. Le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients. Les salles de spectacles et cinémas resteront fermés.

À LIRE AUSSI

[Déconfinement] L’Etat table sur près de 100 millions de masques grand public livrés d’ici au 11 mai

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Stagiaire - Inspecteur Equipements Sous Pression et TMD (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - Stage - Saint Genis Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS