Stratasys se lance dans l’impression 3D métallique

Stratasys, l’un des acteurs majeurs de l’impression 3D polymère, a annoncé mercredi 28 février que sa première machine métal sera dévoilée en avril. Un signal fort pour le marché de la fabrication additive métallique en plein essor.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Stratasys se lance dans l’impression 3D métallique
Après l'impression 3D polymère Stratasys compte se lancer dans le métal.

Nouveau signal de l’essor de la fabrication additive métallique. Stratasys, l’un des leaders mondiaux de l’impression 3D polymère, commercialisera prochainement une imprimante 3D métal. Une information annoncée par l’entreprise américaine mercredi 28 février à l’occasion de la publication de ses résultats annuels.

Sans trop dévoiler les dessous de sa nouvelle machine qui sera présentée en avril lors du salon Rapid TCT à Pittsburgh, Stratasys indique qu’elle inclura sa technologie d’impression par jet et sera d’abord destinée aux pièces en aluminium avant de s’ouvrir à d’autres métaux. La firme américaine vise avant tout le marché de l’automobile, mais aussi l’aéronautique et le médical.

Un marché de 12 milliards de dollars en 2028

Le marché de l’impression 3D métal devrait atteindre 12 milliards de dollars en 2028 contre 3 milliards en 2018 selon les estimations du cabinet IDTechex, et le géant de la 3D ne veut pas en être exclu. Stratasys n’est pas le premier acteur issu de l’impression 3D polymère à envisager une diversification dans le métal. HP planche sur le sujet et devrait présenter sa technologie courant 2018. Idem pour le fabricant tricolore Prodways. De nouveaux concurrents pour les industriels déjà présents sur ce marché : Add-up, la coentreprise de Fives et Michelin, l’allemand Eos ou encore les américains Markforged et GE Additive.

Le métal ne constitue pour le moment que 20 % de l’ensemble du marché de la fabrication additive. Les technologies n’étant pas encore assez robustes pour être déployées à grande échelle dans les usines. Elles restent de plus encore très coûteuses.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS