Stéphane Richard ne veut pas que France Télécom paie la taxe à 75% sur son salaire

Pour éviter à France Télécom de payer la taxe à 75% sur la fraction de salaire supérieure à 1 million d’euros, son PDG se dit prêt à réduire sa rémunération d’un tiers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Stéphane Richard ne veut pas que France Télécom paie la taxe à 75% sur son salaire

Le 28 mars dernier, lors d’une intervention télévisée, François Hollande levait le voile sur une nouvelle mouture de la mesure emblématique de sa campagne présidentielle : la taxe à 75% sur les revenus de plus de 1 millions d'euros. Le président de la République s’est finalement rallié à la recommandation du Conseil d’État sur cette taxe exceptionnelle. Elle devra être acquittée par les entreprises et non par les ménages.

Une annonce que semble peu goûter le PDG de France Télécom/Orange, Stéphane Richard. Nos confrères du Figaro rapportent, ce mercredi 10 avril, qu’il s’est dit prêt à baisser son salaire : "Si la loi instaurant une taxe à 75 % sur les salaires supérieurs à 1 million d’euros est adoptée, je ferai passer ma rémunération sous la barre du million d’euros. Je ne voudrais pas que France Télécom soit obligé de payer cette taxe sur mon salaire."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour l’année 2012, le patron de France Télécom a touché 1,5 million d'euros en 2012, dont 900 000 euros sous forme de rémunération fixe et 600 000 euros sous forme de rémunération variable, sans autre complément, souligne Le Figaro ajoutant tout de même "qu’il ne juge pas aberrant de payer davantage d’impôts dans la période actuelle."

Astrid Gouzik

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS