Stanley Robotics lève 3 millions d’euros pour déployer son robot voiturier en extérieur

Trois mois après avoir installé son premier robot voiturier à l’aéroport Paris-Charles-De-Gaulle, Stanley Robotics vient de finaliser une levée de fonds de 3,6 millions d’euros. L’objectif : travailler sur une nouvelle version capable d’évoluer en extérieur et financer sa conquête du monde.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Stanley Robotics lève 3 millions d’euros pour déployer son robot voiturier en extérieur
La nouvelle version doit robot voiturier Stan sera capable d'évoluer sur des parkings en extérieur.

Stanley Robotics veut révolutionner les parkings du monde entier. Trois mois après avoir déployé son robot voiturier Stan sur l’un des parkings de l’aéroport Paris-Charles-De-Gaulle, la start-up française a annoncé, mardi 23 mai, la finalisation d’une levée de fonds de 3,6 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners. Ce financement intervient au moment où la start-up française travaille sur une version "outdoor" de Stan, c’est-à-dire capable d’évoluer sur un parking extérieur.

"Après avoir installé un premier robot à l’aéroport Paris-Charles-De-Gaulle, nous travaillons sur un projet dans un autre aéroport pour le mois d’octobre où plusieurs milliers de places seront gérées par cinq robots, explique à l’Usine Nouvelle Edouard Petit, directeur marketing de Stanley Robotics. Ce projet est, lui, outdoor, c’est-à-dire sur un parking en extérieur. En termes de technologies, c’est bien plus complexe et nous sommes aujourd’hui les seuls à travailler dessus."

Recrutements d’ingénieurs en logiciel et mécatronique

C’est là la stratégie de Stanley Robotics : faire de Stan le robot voiturier capable d’évoluer sur des parkings en extérieur. "Aujourd’hui dans le monde entier, la très grande majorité des parkings des aéroports sont outdoor et utilisés par les clients pour de longues durées, explique Edouard Petit. C’est ce marché que nous nous visons, alors que tous les acteurs de l’automatisation se focalisent sur l’indoor [les parkings fermés]. Or l’indoor est un marché où la croissance sera beaucoup plus faible car les voitures y sont déposées pour de très courtes périodes."

Dans un premier temps, les 3,6 millions d’euros levés vont donc permettre à la pépite de continuer le développement de Stan pour qu’il soit opérationnel hors les murs. Le recrutement de nouveaux ingénieurs, principalement en logiciel et en mécatronique, est notamment prévu. Dans un second temps, les fonds seront consacrés au projet d’extension à l’international que vise Stanley Robotics. "Nous devons aller décortiquer les marchés pour savoir où se déployer, souligne Edouard Petit. Dans les pays identifiés, nous allons avoir besoin de personnes sur place pour développer notre technologie et, surtout, l’implémenter." A priori, la start-up pense déjà au Royaume-Uni et à l’Amérique du Nord, qui connaissent des problèmes importants de flux de voitures. Et pourquoi pas à l’Asie, où le boom des aéroports va créer de nouveaux besoins.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS