Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

SolarStratos, l’avion solaire qui doit s’envoler pour la stratosphère

Léna Corot , ,

Publié le

S'envoler à 24 kilomètres d'altitude pour admirer les étoiles et la courbure de la Terre sans utiliser les énergies fossiles, c'est le but de Raphaël Domjan, l'initiateur de SolarStratos. Son avion commercial biplace, qu'il a présenté mercredi 7 décembre, devra s'envoler pour la stratosphère à l'aide de l'énergie solaire en 2018.

SolarStratos, l’avion solaire qui doit s’envoler pour la stratosphère © SolarStratos - DR

SolarStratos a pour ambition de devenir le premier avion commercial biplace fonctionnant uniquement à l’énergie solaire à aller dans la stratosphère. Dévoilé mercredi 7 décembre, l’avion fait 8,5 mètres de long pour 24,8 mètres d’envergure. Ces 450 kilogrammes disposent de 24 heures d’autonomie grâce à une batterie lithium-ion de 20 kWh et 22m² de cellules solaires.

La mission de SolarStratos devra durer environ 5 heures. Deux heures de montée sont prévues pour atteindre environ 24 kilomètres d’altitude. Raphaël Domjan, le pilote, pourra rester 15 minutes la tête dans les étoiles à admirer la courbure de la Terre dans des températures avoisinant les -70°C avant d’entamer une descente de trois heures pour toucher la terre ferme. Et il lui sera impossible d’utiliser un parachute en raison en raison de la combinaison spatiale qu’il utilisera. En effet, l’appareil ne sera pas pressurisé pour des raisons de poids, donc Raphaël Domjan, portera une combinaison d’astronaute pressurisée fonctionnant uniquement à l’énergie solaire ce qui constitue également une première mondial.

SolarStratos, un SolarImpulse de la stratosphère ?

Le défi semble élevé, mais son initiateur et pilote, Raphaël Domjan, n’en est pas à son coup d’essai. En 2012, il a réalisé le premier tour du monde à l’énergie solaire à bord du bateau PlanetSolar. Des premiers vols tests avec SolarStratos sont prévus pour février 2017 avant de commencer les vols à moyenne altitude durant l’été et effectuer le premier vol stratosphérique en 2018.

SolarStratos, un SolarImpulse de la stratosphère ? Les deux projets ont une finalité commune : prouver qu’avec les énergies renouvelables il est possible de réaliser les mêmes choses qu’avec des énergies fossiles, voire même d’aller plus loin. SolarStratos offrira la possibilité d’effectuer des mesures scientifiques inédites en volant à "une altitude très peu fréquentée" propulsée à l’énergie solaire et sans la moindre émission polluante.

Selon la presse suisse, le budget de l’aventure SolarStratos est sans commune mesure avec Solar Impulse : autour de 10 millions de francs suisses (9,25 millions d’euros) contre plus de 170 millions (157 millions d’euros) pour Solar Impulse. Et il est déjà possible de réserver son ticket pour un vol en altitude à bord du SolarStratos.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle