SmartEEs, le plan de l’Europe pour soutenir l’innovation des PME et ETI par l’électronique souple

Coordonné par le CEA-Liten, le projet européen SmartEEs vise à accélérer l’innovation des PME et ETI par l’intégration de l’électronique souple dans leurs nouveaux produits. L’objectif est d’accompagner 20 projets dans la phase expérimentale de 3 ans avec à la clé une subvention de 2,8 millions d’euros pour les bénéficiaires.

Partager
SmartEEs, le plan de l’Europe pour soutenir l’innovation des PME et ETI par l’électronique souple
Ecran Oled souple de LG, un des dispositifs électroniques à intégrer dans de nouveaux produits.

Vous connaissez Cap’Tronic, la déclinaison française du programme européen Jessica de soutien des PME à l’innovation par l’électronique et le logiciel embarqué. Voici SmartEEs pour Smart emerging electronics services. Lancé dans le cadre du programme communautaire de recherche et développement Horizon 2020, il vise à accélérer l’innovation des start-up, PME et ETI européennes par l’intégration de l’électronique souple dans leurs nouveaux produits. Il associe dix partenaires de huit pays avec un budget de 4,8 millions d’euros sur 3 ans, dont 4,5 millions d’euros de financement de la Commission européenne. Il est coordonné par le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (Liten) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives à Grenoble.

Extension des possibilité d'intégration de l'électronique

"Aujourd’hui, seulement une entreprise européenne sur cinq est engagée dans la transformation numérique, affirme Jérôme Gavillet, qui gère le projet au sein du CEA-Liten. Le but de SmartEEs est d’entrainer les autres dans le mouvement par le biais de l’innovation grâce à l’intégration dans leurs nouveaux produits de dispositifs d’électronique souple comme les écrans et l’éclairage Oled, les cellules solaires, les capteurs et autres composants réalisés par impression."

L’électronique souple, réalisée par impression sur des substrats plastiques, textiles ou papiers, est vue comme un domaine émergent prometteur et un vecteur à fort potentiel d’innovation. Si elle est déjà une réalité dans les écrans et panneaux d’éclairage Oled, elle n’en est qu’au balbutiement dans des composants comme les capteurs ou circuits de traitement. Son développement ouvre de nouvelles perspectives d’intégration de l’électronique dans des produits souples comme les vêtements et équipements à grandes surfaces comme les vitres, les meubles, les portes ou les façades de bâtiment.

"Les grands groupes sont écartés, précise Jérôme Gavillet. Tout comme le secteur de la high-tech. Seules les start-up, PME et ETI dans des secteurs d’activités traditionnels comme l’automobile, le BTP, l’énergie, l’éclairage ou le grand public sont éligibles. En trois ans, SmartEEs va bénéficier à 20 projets de développement pour un montant total de subvention de 2,8 millions d’euros. L’accompagnement ira du conseil jusqu’à l’établissement de business plan, en passant par le coaching. Il s'étalera sur 6 à 9 mois."

Un dispositif à pérenniser

Chaque projet sélectionné puisera dans les ressources des dix partenaires de SmartEEs : CEA-Liten en France, institut Fraunhofer FEP en Allemagne, Imec en Belgique, TNO aux Pays-Bas, VTT en Finlande… Leur intervention est couverte à hauteur de 80 000 euros par la Commission européenne. L’entreprise recevra en plus un coupon de 60 000 euros pour la couverture d'autres coûts. Elle devra en plus débourser 25 000 euros dans le projet de façon à ce que montant total atteigne environ 165 000 euros.

La conduite des 20 projets devrait servir de phase d’expérimentation. "Nous sommes d’ores et déjà en train de réfléchir à la façon dont nous pourrions pérenniser le dispositif", confie Jérôme Gavillet. Comme pour Cap’Tronic, qui existe depuis 1991.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS