Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

SmartEEs, le plan de l’Europe pour soutenir l’innovation des PME et ETI par l’électronique souple

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Coordonné par le CEA-Liten, le projet européen SmartEEs vise à accélérer l’innovation des PME et ETI par l’intégration de l’électronique souple dans leurs nouveaux produits. L’objectif est d’accompagner 20 projets dans la phase expérimentale de 3 ans avec à la clé une subvention de 2,8 millions d’euros pour les bénéficiaires.

SmartEEs, le plan de l’Europe pour soutenir l’innovation des PME et ETI par l’électronique souple
Ecran Oled souple de LG, un des dispositifs électroniques à intégrer dans de nouveaux produits.

Vous connaissez Cap’Tronic, la déclinaison française du programme européen Jessica de soutien des PME à l’innovation par l’électronique et le logiciel embarqué. Voici SmartEEs pour Smart emerging electronics services. Lancé dans le cadre du programme communautaire de recherche et développement Horizon 2020, il vise à accélérer l’innovation des start-up, PME et ETI européennes par l’intégration de l’électronique souple dans leurs nouveaux produits. Il associe dix partenaires de huit pays avec un budget de 4,8 millions d’euros sur 3 ans, dont 4,5 millions d’euros de financement de la Commission européenne. Il est coordonné par le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (Liten) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives à Grenoble.

Extension des possibilité d'intégration de l'électronique

"Aujourd’hui, seulement une entreprise européenne sur cinq est engagée dans la transformation numérique, affirme Jérôme Gavillet, qui gère le projet au sein du CEA-Liten. Le but de SmartEEs est d’entrainer les autres dans le mouvement par le biais de l’innovation grâce à l’intégration dans leurs nouveaux produits de dispositifs d’électronique souple comme les écrans et l’éclairage Oled, les cellules solaires, les capteurs et autres composants réalisés par impression."

L’électronique souple, réalisée par impression sur des substrats plastiques, textiles ou papiers, est vue comme un domaine émergent prometteur et un vecteur à fort potentiel d’innovation. Si elle est déjà une réalité dans les écrans et panneaux d’éclairage Oled, elle n’en est qu’au balbutiement dans des composants comme les capteurs ou circuits de traitement. Son développement ouvre de nouvelles perspectives d’intégration de l’électronique dans des produits souples comme les vêtements et équipements à grandes surfaces comme les vitres, les meubles, les portes ou les façades de bâtiment.

"Les grands groupes sont écartés, précise Jérôme Gavillet. Tout comme le secteur de la high-tech. Seules les start-up, PME et ETI dans des secteurs d’activités traditionnels comme l’automobile, le BTP, l’énergie, l’éclairage ou le grand public sont éligibles. En trois ans, SmartEEs va bénéficier à 20 projets de développement pour un montant total de subvention de 2,8 millions d’euros. L’accompagnement ira du conseil jusqu’à l’établissement de business plan, en passant par le coaching. Il s'étalera sur 6 à 9 mois."

Un dispositif à pérenniser

Chaque projet sélectionné puisera dans les ressources des dix partenaires de SmartEEs : CEA-Liten en France, institut Fraunhofer FEP en Allemagne, Imec en Belgique, TNO aux Pays-Bas, VTT en Finlande… Leur intervention est couverte à hauteur de 80 000 euros par la Commission européenne. L’entreprise recevra en plus un coupon de 60 000 euros pour la couverture d'autres coûts. Elle devra en plus débourser 25 000 euros dans le projet de façon à ce que montant total atteigne environ 165 000 euros.

La conduite des 20 projets devrait servir de phase d’expérimentation. "Nous sommes d’ores et déjà en train de réfléchir à la façon dont nous pourrions pérenniser le  dispositif", confie Jérôme Gavillet. Comme pour Cap’Tronic, qui existe depuis 1991.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle