Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sigfox veut connecter 1 milliard d’objets en 2023

Ridha Loukil

Publié le

En un an, Sigfox a porté le nombre d’objets connectés par son réseau de 2,5 millions à 6,2 millions à la fin de 2018. Son ambition est de relier 1 milliard d’objets en 2023.

Sigfox veut connecter 1 milliard d’objets en 2023
L'entreprise de télécoms de l'internet des objets Sigfox s'est fixé de grandes ambitions. Connecter 1 milliard d'objets d'ici 2023.
© Sigfox

"Il y a un an, nous avons fait trois promesses pour 2018 : étendre notre réseau à 60 pays, couvrir une population de 1 milliard d’habitants et connecter plus de 6 millions d’objets, rappelle Franck Siegel, directeur des opérations de Sigfox. Ces promesses sont toutes tenues."

La pépite toulousaine de l’Internet des objets, qui compte environ 450 personnes dans le monde, dont 350 en France, termine 2018 avec un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros, en augmentation de 20%. Mais elle rate à 106 000 euros prés le point mort de rentabilité, une autre promesse de Ludovic le Moan, PDG-cofondateur, formulée il y a un an.

6,2 millions d'objets connectés

Le nombre d’objets connectés par Sigfox atteint 6,2 millions à la fin de 2018, contre 2,5 millions un an auparavant, ce qui représente un bond de 148%. Mais il reste en dessous de l’objectif de 8 millions annoncé par Ludovic le Moan lors de Sigfox Connect, son évènement à Berlin, en octobre 2028. "Il y a une différence entre le nombre d’objets contractuels, qui indique le volume total du contrat signé avec le client, et le nombre d’objets activés, explique Franck Siegel. Le rythme d’activation dépend de l’avancement du projet." Sur ce chiffre, les alarmes de sécurité de Securitas représentent le plus gros parc : 2,8 millions.

Au courant de 2018, Sigfox se targue d’avoir remporté de nombreux contrats auprès de clients tels que NEC, Total, PSA, Michelin, LVMH ou Free. Ils portent sur deux cas d’usage : le suivi de matériels  (1,5 million de conteneurs de gaz pour NEC par exemple) et la communication de secours (alertes de panne sur la Freebox Delta de Free par exemple).

Extension en Chine, Inde et Russie

Sigfox opère directement son réseau en France, en Espagne, en Allemagne et aux Etats-Unis. Dans les autres pays, elle passe par des opérateurs partenaires. C’est ce dernier modèle qui est privilégié pour l’extension cette année dans trois grands pays : la Chine, l’Inde et la Russie. A ce jour, 500 millions d’euros ont été investis dans le réseau par Sigfox et ses partenaires opérateurs. "Nous visons une couverture mondiale, affirme Ludovic le Moan. Ceci se concrétise avec le projet ELO de constellation satellitaire que nous menons avec Eutelsat. Le premier satellite sera lancé au premier semestre 2019. Nous espérons un lancement commercial en 2020."

Paradoxalement, Sigfox apparaît aujourd’hui davantage comme un équipementier de réseaux que fournisseur de services de connectivité d’Internet des objets. "80% de nos revenus en 2018 proviennent de la vente d’équipements de réseaux à nos opérateurs partenaires, et seulement 20% des services de connectivité, confie Franck Siegel. Les ratios devraient passer à 70% et 30% en 2019, 60% et 40% en 2020, etc. Nous visons des ratios de 50/50 en 2021."

La priorité va désormais au développement en Asie avec l’expansion en Chine et en Inde. C’est pourquoi le prochain Sigfox Connect aura lieu à Singapour. L’objectif affiché est d’atteindre 1 milliard d’objets connectés en 2023.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle