Servier et Poietis développent un tissu de foie artificiel bio-imprimé en 3D

Le laboratoire Servier et la start-up Poietis ont annoncé leur partenariat mercredi 19 septembre. Ensemble, ils comptent développer un tissu de foie bio-imprimé en 3D afin de tester la toxicité hépatique de molécules en développement.

Partager
Servier et Poietis développent un tissu de foie artificiel bio-imprimé en 3D
Poietis bio-imprime des tissus de peau et espère désormais développer des tissus de foie avec l'aide de Servier.

Après la peau, Poietis s'attaque au foie. La start-up girondine et le laboratoire pharmaceutique français Servier ont annoncé un partenariat mercredi 19 septembre afin de développer des tissus de foie artificiel bio-imprimés en 3D. Ces derniers serviront à tester la toxicité hépatique des molécules mises au point par Servier.

"30 % des molécules en cours de développement ne sont pas mises sur le marché à cause de leur toxicité hépatique", explique Bruno Brisson, le dirigeant de Poietis. Pour évaluer les effets d’un médicament sur le foie, les laboratoires pharmaceutiques utilisent aujourd’hui des modèles de foie artificiels en deux dimensions avant de tester les médicaments sur des animaux.

Des tissus complexes semblables au foie humain

Le processus de bio impression mis au point par Poietis permet de combiner différents types de cellules: des cellules hépatocytes, des macrophages. Les modèles actuels ne combinent qu’un ou deux types de cellules différentes. "Avec la bio-impression, nous pouvons obtenir un tissu complexe qui se rapproche le plus possible de la structure du foie", avance Bruno Brisson.

Utiliser des modèles de foie plus fidèles au foie humain permettrait à Servier de juger plus en amont de la toxicité d’une molécule et de l’écarter rapidement si celle-ci est trop toxique pour l’organisme. "Le coût de développement d’une molécule est très important pour un laboratoire, de l’ordre d’un milliard d’euros", rappelle Bruno Brisson.

Le développement de ces foies artificiels bio-imprimés n’en est qu’aux prémisses. Poietis a développé un premier prototype en interne début septembre et espère désormais profiter des compétences en recherches cellulaires de Servier pour réaliser des modèles plus aboutis. La start-up attend de premiers résultats d’ici à un an et demi.Le concurrent américain de Poietis, Organovo, commercialise depuis 2015 un modèle de foie bio-imprimé en 3D. La start-up tricolore a, pour sa part, préféré se concentrer sur des modèles de peau dans un premier temps: son modèle Poieskin est commercialisé en petites quantités depuis début 2018.

A LIRE AUSSI

Poietis reconstitue de la peau humaine

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS