Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Selon le Clean200, les énergies propres sont plus profitables sur le long terme

Cédric Soares , , , ,

Publié le

L’indice Clean200 regroupant les 200 entreprises générant le plus de profit via les énergies propres, a été mis à jour le 15 août. L’indicateur est en progression de 16,88% depuis juillet 2016. Seul deux entreprises françaises, dont Schneider Electric, en font partie. Le spécialiste de la maintenance d’équipement industriels se classe 3e. Les critères de l'étude excluent d’autres entreprises tricolores tel que Total, EDF ou Engie.

Selon le Clean200, les énergies propres sont plus profitables sur le long terme
L’association As You Sow et le média engagé Corporate Knights ont mis à jour, mardi 15 août, l’indice Clean200.Depuis juillet 2016 le retour sur investissement des entreprises de l’indicateur ont augmenté de 16,88%
© Clean200

L’association As You Sow et le média engagé Corporate Knights ont mis à jour, mardi 15 août, l’indice Clean200. Le baromètre écologique regroupe les 200 plus grandes entreprises cotées en bourse générant des revenus significatifs issus d’énergies propres. Depuis juillet 2016 le retour sur investissement des entreprises de l’indicateur a augmenté de 16,88%. Seules deux entreprises françaises entrent dans le classement. Les critères d’éligibilités ne permettent pas certains grands acteurs nationaux comme Total, EDF ou Engie d’en faire partie.

A titre de comparaison, le S&P 1200 Energy qui regroupe l’ensemble des compagnies du secteur énergie enregistre sur une année glissante enregistre une baisse de -1,2%.  Selon As You Sow et Corporate Knights, les résultats suggèrent « la fin de l’énergie fossile comme un marché ayant une croissance à long terme et le début d’une expansion durable de la demande d’énergies propres ».

L'indice Clean200 enregistre une progression de 16,5% sur une année glissante contre une baisse de -1,2% pour l'ensemble des entreprises du secteur.

 

Seules deux entreprises françaises dans le Clean200

Siemens arrive en tête du classement des entreprises ayant généré le plus de revenus issus des énergies vertes. L’industriel allemand est suivi par le constructeur automobile japonais Toyota. Le fabricant d’équipement de gestion d’énergie français Schneider Electric se classe troisième. La seule autre entreprise tricolore de l’indice est le spécialiste de la maintenance des équipements industriels SPIE. Les deux entités placent l’hexagone 16e pays domiciliant le plus d’entreprises du Clean200. La Chine, avec 68 sociétés, s’octroie la première place. Viennent ensuite les Etats-Unis (36 entreprises) et le Japon (20 entreprises). L’Allemagne, avec 20 sociétés dans le Clean200, se retrouve au pied du podium.

Le baromètre a été publié pour la première fois en août 2016. A noter que As You Sow et Corporate Knight ont fixé plusieurs critères d’exclusion à leur indice. Les compagnies de pétrole et de gaz et les mines de charbon ne peuvent y figurer. Les producteurs d’électricité générant moins de 50% de leur production via des sources propres sont également écartés. Les français Total, EDF et Engie ou Areva se retrouvent, de fait, en dehors car le nucléaire n'est pas considéré dans cette étude comme une énergie propre. Viennent s’y ajouter les fabricants d’armes, les entreprises responsables de la déforestation tropicale ou employant des enfants ou des travailleurs forcés. En tout, 67 entités ont été rejetées du Clean200.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus