Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ségolène Royal compte sur les gendarmes pour réutiliser les portiques Ecomouv'

Elodie Vallerey ,

Publié le

Invitée dans l'émission C Politique, sur France 5, le 16 novembre, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a assuré que la technologie des portiques Ecomouv' précédemment installés pour la collecte de l'écotaxe poids lourds pourra resservir et générer des "entrées financières" pour l'Etat.

Ségolène Royal compte sur les gendarmes pour réutiliser les portiques Ecomouv'

Ségolène Royal n'envisage pas que l'Etat puisse perdre jusqu'à 13 millions d'euros en détruisant les 173 portiques érigés dans le cadre du projet d’écotaxe finalement suspendu. La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie compte bien trouver une utilité à ces équipements dont le coût suscite déjà la polémique.

Dans l'émission C Politique, le 16 novembre, sur France 5, elle a indiqué avoir "plusieurs pistes de revente de ces portiques, d'utilisation des technologies qui sont à l'intérieur de ces portiques", et notamment à la gendarmerie, "pour mesurer les embouteillages, prévenir des intempéries, etc", a-t-elle suggéré.

Face aux critiques, la ministre a assuré qu'elle veillerait à ce qu'il "n'y ait aucun gaspillage (...), que cette technologie puisse resservir". De quoi garantir à l'Etat "des entrées financières" selon elle.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

18/11/2014 - 09h04 -

Pour gagner de l'Argent il suffira d'envoyer des amendes à partir de ce que les gendarmes verront ou pas !!!!
PS : au début du déploiement, de nombreux automobilistes croyaient que c'étaient des radars
Répondre au commentaire
Nom profil

17/11/2014 - 19h57 -

Je l'avais parié avec des amis :
Les portiques lisent les immatriculations.
En UK, la police peut suivre des voitures sur leur trajets
En France (sur A10) des systèmes entre Paris et Orléans lisent les N° et affichent un message : trop vite, trop près...
Les portique peuvent faire faire un grand pas en avant à la Gendarmerie et Police : répression, information sur les déplacements... Boites à fric ou flicage ?
... à vous de choisir
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle