Schneider Electric va créer son propre centre de formation d’apprentis à Grenoble

Schneider Electric espère ouvrir dès l’automne 2019 son propre CFA au sein de son Ecole des métiers de l’énergie de Grenoble, comme l’y autorise désormais la loi "Avenir professionnel".

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Schneider Electric va créer son propre centre de formation d’apprentis à Grenoble
Le technopole Schneider Electric de Grenoble.

La loi du 5 septembre 2018 "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" offre la possibilité aux entreprises de créer leur propre Centre de formation des apprentis (CFA), sans avoir besoin d’obtenir le feu vert d’une Région – certaines étaient réticentes à laisser ouvrir des formations concurrentes de celles proposées par les lycées professionnels, dont elles ont la tutelle. Plusieurs grosses entreprises sont intéressées par cette liberté nouvelle, dont Veolia, qui gère déjà deux CFA, Adecco, Sodexo, LVMH et le fabricant de composants électriques Schneider Electric.

Le groupe a prévu de créer un CFA au sein de son Ecole des métiers de l’énergie Paul-Louis Merlin, à Grenoble, pour les formations post-bac – l’école, privée et gratuite, accueille par ailleurs des lycéens préparant un bac STI2D. Objectif : doubler le nombre d’apprentis accueillis en BTS domotique (ils sont actuellement 45 répartis sur les deux années) ou dans une des deux licences professionnelles consacrées au bâtiment intelligent proposées (49 élèves en tout). "La redéfinition des modes de financement de l’apprentissage va nous permettre de faire grandir l’école et d’y accueillir plus de jeunes, explique le directeur Développement durable du groupe, Gilles Vermot-Desroches. Nous attendons les décrets pour nous lancer officiellement, mais nous espérons démarrer à la rentrée 2019."

Ouvrir des CFA de proximité

Schneider Electric inscrit son ambition pour l’apprentissage dans le cadre de sa démarche de responsabilité sociale. Le groupe accueille 6% d’apprentis dans ses effectifs, et s’est engagé à augmenter leur nombre. Mi-décembre, quelques jours après avoir été reçus par le président de la République en pleine crise des gilets jaunes, treize patrons de grandes entreprises françaises s’étaient engagés, par une tribune publiée dans Le Monde, à œuvrer en faveur d’une "économie plus inclusive". Parmi leurs actions, l’engagement d’augmenter de 50% le nombre de leurs apprentis accueillis en France pour le porter à 35 000 d’ici 2020, et la promesse de les recruter pour moitié dans les quartiers défavorisés – zones rurales comprises.

"Un des enjeux de la réforme de l’apprentissage, juge Gilles Vermot-Desroches, est, pour les entreprises, de pouvoir ouvrir, seules ou à plusieurs, des CFA dans les bassins d’emploi où il n’y en a pas. La France manque de CFA de proximité, ce qui soulève des problèmes de logement et de déplacement pour les apprentis." Et des difficultés à recruter pour les entreprises qui, comme Schneider Electric, possèdent des lieux de production éloignés des grandes métropoles.

Si l’expérimentation d’un CFA à Grenoble pour les formations du supérieur fait ses preuves, Schneider Electric songera peut-être à en créer d’autres en région, avec les entreprises des territoires concernés. Le groupe s’est fixé pour objectif mondial de former 100 000 jeunes par an pendant dix ans, soit un million entre 2015 et 2025. Un objectif de 100 000 atteint en 2018, selon un audit externe.

0 Commentaire

Schneider Electric va créer son propre centre de formation d’apprentis à Grenoble

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Nouveau

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS