Economie

[Sauver l’industrie] Nicolas Orance, DG de Rafaut : "Labellisons les industries éco-responsables et solidaires"

, , , ,

Publié le

Tribune L’Usine Nouvelle lance "l’appel des 30 pour sauver l’industrie" . Pendant 30 jours, une personnalité propose une mesure. Aujourd’hui Nicolas Orance, directeur général de l’entreprise aéronautique Rafaut, propose de soutenir, via un crédit d’impôt, les investissements d’entreprises labellisées "éco-responsables et solidaires".    

[Sauver l’industrie] Nicolas Orance, DG de Rafaut : Labellisons les industries éco-responsables et solidaires
Nicolas Orance est directeur général de l'entreprise aéronautique Rafaut.
© Guittet Pascal

Sommaire du dossier

[Découvrez ici "L'appel des 30" initié par la rédaction de L'Usine Nouvelle]

"La crise a mis en exergue les priorités auxquelles doivent répondre les entreprises industrielles qui doivent désormais se préparer à une transformation en profondeur. Voici venu le temps de reconnaître et de soutenir une industrie de production éco-responsable et solidaire.

Concrètement, cette industrie devra répondre aux enjeux environnementaux tant dans la définition des produits et des nouveaux services que dans l’amélioration des processus industriels, de l’efficacité énergétique, de la recyclabilité. Ces mesures permettront l’émergence d’une réelle écologie industrielle poussée par des référents formés et positionnés au sein même des entreprises.

Cette industrie sera profondément humaine pour répondre aux enjeux sociétaux. La crise actuelle rendra nécessaire de nouveaux standards sanitaires et de nouvelles précautions à intégrer dans les entreprises notamment pour assurer les conditions nécessaires de distanciation. Ces évolutions s’accompagneront d’une réflexion replaçant l’humain au cœur de l’industrie pour accompagner au mieux l’intégration de nouvelles technologies par des formations adaptées, mais également par des dispositifs d’information en temps réel et par un meilleur usage des dispositifs numériques. Ces nouveaux standards seront de nature à développer de l’attractivité auprès des jeunes qui ont encore une vision de l’industrie mitigée. 

Cette industrie sera collaborative et solidaire pour accompagner les territoires dans leurs objectifs d’aménagement mais également pour imaginer le développement de l’économie circulaire et des circuits courts. Ces collaborations porteront sur l’organisation des filières industrielles présentes sur nos territoires et valoriseront les croisements de compétences et les actions pour faire émerger de nouvelles opportunités de croissance et de développement.

Enfin, cette industrie sera stratégique pour répondre aux enjeux de souveraineté qui ont récemment pris tout leur sens. L’objectif est de limiter les risques de dépendance technologique et industrielle à laquelle notre économie européenne est confrontée. Cette vision permettra de mieux définir les priorités technologiques et l’importance du développement de certaines technologies diffusantes comme celles liées à la fabrication et à la production dans l’industrie des transports.

Concrètement je propose de mettre en place un label « Industrie éco-responsable et solidaire ». Les investissements de ces entreprises labellisées seraient soutenus via un crédit d’impôt. Ce label pourrait être une évolution du label « Vitrine Industrie du Futur", en prenant en compte des critères comme les émissions de CO2, les accidents du travail et le montant de CIR nécessaire aux processus d’innovation."

Nicolas Orance est le directeur général de l'entreprise Rafaut

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte