Tout le dossier Tout le dossier

[Sauver l'industrie] Eric Burnotte, président du SNESE: "Relançons l'enseignement de l'électronique dans l'Education nationale"

L’Usine Nouvelle lance "l’appel des 30 pour sauver l’industrie". Pendant 30 jours, une personnalité propose une mesure. Aujourd'hui, Eric Burnotte, président du SNESE, le Syndicat national des entreprises de sous-traitance électronique, propose de remettre l'enseignement de l'électronique à l'Education nationale pour donner à la filière les talents dont elle a tant besoin.

Partager
[Sauver l'industrie] Eric Burnotte, président du SNESE:
Eric Burnotte, Président du SNESE.

[Découvrez ici "L'appel des 30" initié par la rédaction de L'Usine Nouvelle]

Bercy a reconnu quatre grands secteurs industriels en situation critique dont l’électronique. Et oui, il existe encore en France une industrie électronique, certes diminuée mais encore vivante et bien décidée à reconquérir ce que le mouvement de l’industrie sans usine lui a fait subir depuis trente ans.

Plus de CAP et BEP

Un plan de relance est annoncé, destiné à encourager les investissements industriels et la recherche de l’efficacité énergétique. C’est bien, mais comment croire que les bienfaits de ce plan puissent avoir des effets durables si les fondations de cette industrie incontournable qui est au cœur de toutes les innovations ne sont pas rétablies durablement. Je parle de la formation initiale, celle dispensée par l’Éducation Nationale. Je parle aussi de la maîtrise de l’industrialisation, phase essentielle du développement d’un produit et gage de sa réussite commerciale.

Depuis 2016, l’électronique n’est plus enseignée en France, ni dans les collèges, ni dans les lycées. Disparus les CAP, les BEP. Ne subsistent qu’un BAC professionnel et un BTS « Systèmes numériques » totalement inadaptés aux métiers de la production manufacturière de l’industrie électronique. Constat amer : ces jeunes diplômés trouvent difficilement du travail en rapport avec leur cursus d’études. En 2019, la filière projetait de recruter près de 5 000 techniciens et en a trouvé tout juste 3 000. Et au niveau supérieur, dans les écoles d’ingénieurs, l’enseignement de l’électronique n’est plus approfondi. Cette situation concourt malheureusement à favoriser délocalisations et externalisations.

Le lien entre l’Éducation Nationale et le plan de relance reste le grand absent du programme « Soutien à l’investissement dans les secteurs stratégiques pour la résilience de notre économie. »

L'électronique, discipline clé

Est-il vraiment trop tard pour combler ce manque ? A ce jour, les entreprises du secteur électronique se substituent à l’Education Nationale pour pallier aux manques de connaissances de base de leurs nouveaux collaborateurs. Elles sont contraintes de surinvestir en matière de formation, se privant ainsi de ressources financières à injecter dans la recherche et les investissements industriels.

Pour pérenniser ce mouvement de résilience initié par Bercy, nos entreprises, ont grandement besoin de diplômés adaptés aux belles perspectives de carrière qu’offre notre industrie électronique, toujours en croissance, portée par les innovations numériques, l’IoT, l’IA, les besoins de technologies vertes, …

Il est primordial que l’enseignement de l’électronique, discipline clé dans le monde du numérique retrouve toute sa place comme socle de connaissances. Sa désaffection actuelle a deux conséquences majeures : le manque de techniciens formés, qui se traduit par une perte de compétitivité de nos entreprises, incapables de répondre à toutes les sollicitations, mais aussi une perte de compétences dans les services connexes tels que les achats car si on peut marchander n’importe quoi, pour Acheter avec un grand A, c’est-à-dire dignement et durablement, dans ce domaine, il faut avoir de solides bases techniques. La solution se trouve logiquement au 110 rue de Grenelle qui doit repenser l’intégralité de la filière. L’électronique est accessible à tous, homme ou femme, il n’y a pas de contre-indication pourvu que l’on soit passionné d’innovations, et souvent d’aventures humaines et techniques extraordinaires.

Regagner les compétences perdues en industrialisation

Le plan de résilience doit faire comprendre à tous les acteurs de la filière les enjeux pour notre industrie électronique, depuis l’expression des besoins jusqu’aux considérations sur les conditions environnementales de production, l’après-vente, la réparabilité, le recyclage en fin de vie, … Pour cela, il faut donner des connaissances aux acheteurs, aux concepteurs (oui, encore de la formation) et des moyens d’améliorer sur l’ensemble de la chaîne de valeur la perception d’innovation et de qualité de nouveaux produits conçus pour et produits sur notre territoire.

Pour relocaliser, il faut parfois re-industrialiser les systèmes électroniques conçus pour des usines lointaines ; Il faut donc aider les entreprises à revoir l’ensemble des approvisionnements en composants, parfois à revoir la conception même des systèmes et de leurs moyens de test de manière à retrouver un process de production locale compétitive. Certains clients, conscients de ces surcoûts, sont prêts à initier et soutenir ce mouvement, mais ce n’est pas la majorité. Ce plan national est donc bien l’occasion de repenser les enjeux de souveraineté, de sécurité, que nous souhaitons offrir à nos concitoyens dans tous les systèmes électroniques qu’ils utilisent.

Vite soutenons l’industrie manufacturière de l’électronique !

Eric Burnotte, président du SNESE, le Syndicat national des entreprises de sous-traitance électronique

PARCOURIR LE DOSSIER

Éco - social

Voici les cinq propositions que vous avez plébiscitées pour sauver l’industrie

Éco - social

Votez pour votre mesure phare de "l’appel des 30" !

Editorial

Appel des 30 pour sauver l’industrie française

Aéro - Spatial

[Sauver l’industrie] Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus : "Il est temps de rouvrir les frontières"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Patrick Artus : "Ramenons les impôts de production français au niveau de la moyenne européenne"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Bruno Grandjean : "Taxes de production, encore un effort !"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Marylise Léon, secrétaire générale adjointe de la CFDT : "créer un fonds d’innovation compétences"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Philippe d’Ornano et Frédéric Coirier : "Baisser les impôts de production non pas de 10... mais de 30 à 35 milliards d'euros"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Nicolas Orance, DG de Rafaut : "Labellisons les industries éco-responsables et solidaires"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Pierre Veltz, ingénieur et économiste : "Comblons le fossé entre French Tech et French Fab"

Aéro - Spatial

[Sauver l'industrie] Anne-Charlotte Fredenucci, présidente d'Ametra : "Il faut s'attaquer aux impôts de production !"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Laurent Champaney : "Une aide à l’embauche de jeunes améliorant l’impact environnemental et social des entreprises"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Elizabeth Ducottet et Olivier Carré : "Réorienter l’aide à l’innovation sur les applications industrielles du digital"

Éco - social

[Sauver l’industrie] Olivier Lluansi, associé PwC : "Structurer la demande du Made in France"

Éco - social

[Sauver l'Industrie] D. Kohler et J-D. Weisz : "Réunir les entreprises dans des collectifs régionaux de la relance"

Auto

[Sauver l’industrie] François Liotard, DG de Lisi Automotive: "Il faut reconduire le fonds de modernisation de l'automobile en 2021 et 2022""

Éco - social

[Sauver l’industrie] Hervé Derrey, PDG de Thales Alenia Space : "Faire entrer la prise de risque dans notre culture"

Éco - social

[Sauver l’industrie] François Luscan, président de Albéa : "Mener une réflexion collective sur l'économie circulaire"

Plasturgie

[Sauver l’industrie] Pierre-Jean Leduc, président de Dedienne : "Stop au green washing, instaurons le coût carbone complet"

Economie numérique

[Sauver l'industrie] Guy Mamou-Mani, patron du groupe Open : "Il faut digitaliser les business models de l'industrie"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia :"Jeunes, rejoignez les métiers techniques de la relance verte"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Arnaud Montebourg : "Non à la cathédrale bureaucratique du plan de relance, oui à un financement massif des relocalisations"

Aéro - Spatial

[Sauver l’industrie] Pierre Éric Pommellet, PDG de Naval Group : "Il faut resserrer les liens entre le système éducatif, les familles et l’industrie"

Aéro - Spatial

[Sauver l'industrie] Yannick Assouad, directrice générale adjointe avionique chez Thales: "Un plan européen ambitieux pour l'aviation verte"

Éco - social

[Sauver l’industrie] François Hommeril, président de la CFE-CGC : "Au delà du slogan, la relocalisation passe par l’investissement"

Electronique - Informatique

[Sauver l'industrie] Vincent Bedouin, PDG de Lacroix Group: "Soutenons la relocalisation de la production électronique par des commandes"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Thierry Le Gangneux, dirigeant de Ponticelli: "L’Etat doit prendre en charge les surcoûts Covid qui pèsent sur la productivité"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Alexandre Saubot, vice-président de France Industrie : "Nous, chefs d’entreprise, avons une responsabilité vis-à-vis de la jeunesse de ce pays !"

Aéro - Spatial

[Sauver l’industrie] Philippe Petitcolin, DG de Safran : "Renforcer le soutien de l’Etat au développement rapide d’une filière européenne de carburants durables pour l’aviation"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Jean-Luc Petithuguenin, PDG de Paprec : "Développons une excellence industrielle française à partir de matières premières recyclées"

Auto

[Sauver l'industrie] Pierre Verzat, président du Syntec Ingénierie: "Misons sur la formation et la reconversion de nos ingénieurs pour enclencher la relance"

Auto

[Sauver l'industrie] Eric Espérance, associé chez Roland Berger: "Renouer avec l'efficience industrielle dans l'automobile"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Clara Gaymard et Gonzague de Blignières, co-fondateurs de Raise : "Se repenser dans une vision éco-responsable"

Éco - social

[Sauver l'industrie] Pascal Portelli, président de Delta Dore : "Jouons collectif comme pendant le confinement"

Aéro - Spatial

[Sauver l'industrie] Jean-François Chanut, président de Ratier Figeac: "Soutenir l'investissement industriel dans les territoires"

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS