Sanofi mise sur l’intelligence artificielle pour offrir une médecine personnalisée

Le laboratoire français Sanofi attend de sa co-entreprise fondée avec Google qu’elle sorte un prototype de traitements intégrés du diabète d'ici deux à trois ans. Un "projet pilote" sur le cancer est également en cours avec Watson d’IBM.

Partager
Sanofi mise sur l’intelligence artificielle pour offrir une médecine personnalisée

L’intelligence artificielle est-elle l’avenir de la médecine ? Sanofi en est convaincu. Après avoir fondé la co-entreprise Onduo avec Google dans la lutte contre le diabète, le laboratoire français espère voir le premier prototype de traitement intégré "sortir dans les deux à trois ans", a annoncé jeudi 20 octobre Elias Zerhouni, président de la R&D de Sanofi. L’objectif d’Onduo est de proposer aux patients un traitement qui s’adapte en temps réel à leur état de santé.

Ce partenariat avec la filiale santé d’Alphabet (Google) intervient au moment où Sanofi connaît une période critique dans son activité diabète, avec une chute des ventes de son produit phare, le Lantus, depuis que celui-ci a perdu son brevet en 2015. Or cette situation risque de se reproduire sur d’autres domaines thérapeutiques, alors que beaucoup annoncent la fin du modèle des blockbusters. Sanofi en a pris son parti : "Le rêve de trouver une solution miracle contre une maladie est une chimère, estime Elias Zerhouni. Aujourd’hui, on cherche à regarder la maladie au niveau du malade avant de la regarder dans son ensemble. L’enjeu désormais est de donner le bon traitement, au bon patient, au bon moment." Pour cela, Sanofi veut recourir à l’intelligence artificielle (IA) et au big data, afin de croiser les données sur les maladies, les traitements et les patients pour faire une médecine plus prédictive et personnalisée.

Une base de données de 118 millions de malades

Il ne s'agit pas seulement de redynamiser sa filière diabète. Le laboratoire français a également lancé "un projet pilote" autour du traitement du cancer avec le logiciel Watson d’IBM, que le géant américain teste déjà... en interne. "Aujourd’hui, quand un employé d’IBM est atteint d’un cancer, ils font une analyse avec Watson pour comparer sa situation avec des dizaines de milliers de cas afin de trouver le cancer le plus comparable et voir quel traitement a marché", explique Elias Zerhouni.

Le président R&D de Sanofi est convaincu que le recours à l’IA va modifier la médecine à bien des échelles. "Dans la phase de découverte, l’IA va avoir un rôle pour identifier quelle molécule est efficace dans telle maladie, explique-t-il. Puis dans la recherche clinique, on pourra regarder tous les essais qui ont été réalisés dans telle maladie pour voir s’il y a des signaux de toxicité ou d'efficacité, si certains types de malades répondent aux traitements ou pas, afin de mieux diriger nos programmes de développement. Enfin, la pharmacovigilance ne se fera plus en suivant seulement nos malades mais en suivant des millions de malades grâce à des bases de données communes." En travaillant avec les agences sanitaires américaine (FDA) et européenne (EMA), Sanofi pourrait avoir accès à une base de données de 118 millions de malades. Une mine d’or.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS