Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sanofi mise sur l’intelligence artificielle pour offrir une médecine personnalisée

Marion Garreau , , , ,

Publié le

Le laboratoire français Sanofi attend de sa co-entreprise fondée avec Google qu’elle sorte un prototype de traitements intégrés du diabète d'ici deux à trois ans. Un "projet pilote" sur le cancer est également en cours avec Watson d’IBM.

Sanofi mise sur l’intelligence artificielle pour offrir une médecine personnalisée © D.R.

L’intelligence artificielle est-elle l’avenir de la médecine ? Sanofi en est convaincu. Après avoir fondé la co-entreprise Onduo avec Google dans la lutte contre le diabète, le laboratoire français espère voir le premier prototype de traitement intégré "sortir dans les deux à trois ans", a annoncé jeudi 20 octobre Elias Zerhouni, président de la R&D de Sanofi. L’objectif d’Onduo est de proposer aux patients un traitement qui s’adapte en temps réel à leur état de santé.

Ce partenariat avec la filiale santé d’Alphabet (Google) intervient au moment où Sanofi connaît une période critique dans son activité diabète, avec une chute des ventes de son produit phare, le Lantus, depuis que celui-ci a perdu son brevet en 2015. Or cette situation risque de se reproduire sur d’autres domaines thérapeutiques, alors que beaucoup annoncent la fin du modèle des blockbusters. Sanofi en a pris son parti : "Le rêve de trouver une solution miracle contre une maladie est une chimère, estime Elias Zerhouni. Aujourd’hui, on cherche à regarder la maladie au niveau du malade avant de la regarder dans son ensemble. L’enjeu désormais est de donner le bon traitement, au bon patient, au bon moment." Pour cela, Sanofi veut recourir à l’intelligence artificielle (IA) et au big data, afin de croiser les données sur les maladies, les traitements et les patients pour faire une médecine plus prédictive et personnalisée.

Une base de données de 118 millions de malades

Il ne s'agit pas seulement de redynamiser sa filière diabète. Le laboratoire français a également lancé "un projet pilote" autour du traitement du cancer avec le logiciel Watson d’IBM, que le géant américain teste déjà... en interne. "Aujourd’hui, quand un employé d’IBM est atteint d’un cancer, ils font une analyse avec Watson pour comparer sa situation avec des dizaines de milliers de cas afin de trouver le cancer le plus comparable et voir quel traitement a marché", explique Elias Zerhouni.

Le président R&D de Sanofi est convaincu que le recours à l’IA va modifier la médecine à bien des échelles. "Dans la phase de découverte, l’IA va avoir un rôle pour identifier quelle molécule est efficace dans telle maladie, explique-t-il. Puis dans la recherche clinique, on pourra regarder tous les essais qui ont été réalisés dans telle maladie pour voir s’il y a des signaux de toxicité ou d'efficacité, si certains types de malades répondent aux traitements ou pas, afin de mieux diriger nos programmes de développement. Enfin, la pharmacovigilance ne se fera plus en suivant seulement nos malades mais en suivant des millions de malades grâce à des bases de données communes." En travaillant avec les agences sanitaires américaine (FDA) et européenne (EMA), Sanofi pourrait avoir accès à une base de données de 118 millions de malades. Une mine d’or.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle